Richard Barth

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Ceci est une version archivée de cette page, en date du 17 décembre 2019 à 09:21 et modifiée en dernier par Mario93 (discuter | contributions). Elle peut contenir des erreurs, des inexactitudes ou des contenus vandalisés non présents dans la version actuelle.
Richard Barth
Image dans Infobox.
Barth en 1905.
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 73 ans)
MarbourgVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Autres informations
Instrument

Richard Barth (Grosswanzleben, SaxeMarbourg) est un violoniste virtuose, chef d'orchestre, professeur de musique et compositeur allemand, situé dans le cercle de Johannes Brahms. Sa Ciacona en si mineur, op. 21, composée en 1908, est conçue comme un fin hommage à la Chaconne de Bach, dans une technique d'après Paganini ainsi qu'en termes de tonalité[1]

Biographie

Barth naît en Saxe, et de 1863 à 1867 étudie avec le célèbre violoniste Joseph Joachim. Barth, gaucher, utilise sa main gauche pour l'archet et de sa main droite pour les doigtés : il joue donc du violon « en miroir ». Néanmoins, il réussit en tant que violoniste et est engagé en tant que violon solo de l'orchestre de Munster[2]Krefeld et de Marbourg et à la tête un quatuor à cordes. Il est aussi un brillant professeur de musique. Il a été directeur musical de l'université de Marbourg avant de s'installer à Hambourg, où il est chef d'orchestre de la Philharmonie et de la Singakademie. Il dirige le Conservatoire dès 1908.

Sources

  • Eric Wen, livret de l'enregistrement de Solo Chaconnes (de Bach, Barth et Max Reger) enregistré par Jennifer Koh (Cedille CDR 90000 060)
  • Walter et Paula Rehberg, Johannes Brahms, Namenregister, p. 597

Notes et références

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Richard Barth » (voir la liste des auteurs).
  1. Christopher Stone, Compton Mackenzie (2001).
  2. Michael Musgrave; Bernard D. Sherman (2 octobre 2003).

Annexes

Bibliographie

Liens externes