Rica Lewis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Rica et Lewis.

Rica Lewis

Création 1928
Fondateurs Rica Lévy
Siège social Carros
Drapeau de France France
Direction DAVID VIALLARON
Activité 4642Z - commerce de gros d'habillement
Produits jeans
Site web www.ricalewis.fr

Chiffre d’affaires 20 millions d'euros (2016)

Rica Lewis est une marque française de jeans fondée par Rica et Charles Lévy en 1928 à Marseille[1]. Son siège social se trouve aujourd'hui à Carros dans les Alpes-Maritimes[1].

L'entreprise est rachetée par le groupe familial italien Grim (Gruppo Industria Moda) en 1988[1] alors que ses fondateurs venaient un an auparavant de déposer le bilan[2]. Les nouveaux actionnaires placent Dominique Lanson à la tête de l'entreprise. Celui-ci déplace en 1989 les bureaux de Rica Lewis à Carros afin de se rapprocher de l'Italie où sont fabriqués les produits[2]. Il engage ensuite la marque dans la grande distribution et axe la communication sur le sponsoring sportif[2]. Outre le marché français, Rica Lewis est aujourd'hui présente en Italie, au Benelux, au Portugal, en Espagne et en Russie[1].

Juste avant son rachat en 1988, la marque avait un chiffre d'affaires de 2 millions d'euros. En 2000, avec un chiffre d'affaires de plus de 100 millions de francs (15 millions d'euros), Rica Lewis devient numéro un du jeans en France sur le marché de la grande distribution. En 2002, un chiffre d'affaires de 28 millions d'euros permet à Rica Lewis de conforter sa place de leader sur le marché (10 % de parts de marché[3]). En 2005, le chiffre d'affaires de l'entreprise atteint 35 millions d'euros, avec l'activité à l'international pesant 20 % du total[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d et e Christiane Navas, « Rica Lewis s'engage dans le commerce équitable », Les Échos n° 19650, .
  2. a, b et c « Dominique Lanson. La vie en mode "Ricamania" », Le Journal des entreprises, édition Alpes-Maritimes, .
  3. source SECODIP

Lien externe[modifier | modifier le code]