Ribaudequin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ribaudequin reconstitué à partir d'un dessin de Léonard de Vinci.
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (novembre 2012).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

Un ribaudequin est un ancien engin de guerre du XVe siècle composé d'une dizaine de canons divergents à petit calibre.

Utilisation[modifier | modifier le code]

Le premier ribaudequin connu fut utilisé pendant la guerre de Cent Ans par les troupes d'Édouard III d'Angleterre en 1339 en France. Les armes possédaient douze tubes et tiraient des salves de douze balles.

Une autre version à neuf canons semble avoir été employée par les États de la péninsule italienne. [réf. nécessaire]

Plus tard, les ribaudequins furent aussi utilisés pendant la guerre des Deux-Roses, durant la seconde bataille de Saint-Albans, les troupes bourguignonnes sous le contrôle des yorkistes utilisèrent l'arme contre les troupes lancastres menées par Marguerite d'Anjou.

L'armée suisse fut aussi connue pour employer de tels engins, notamment à la bataille de Sempach en 1386. En Europe de l'Est, une version plus lourde de l'arme a été utilisée par Étienne III de Moldavie aussi tardivement que 1475, comme attesté dans les textes de Marcin Bielski.

Voir aussi[modifier | modifier le code]