Rhys Michael Haldane

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Rhys Michael Haldane est un personnage de fiction du cycle des Derynis, écrit par Katherine Kurtz.

Son nom complet est Rhys Michael Alister Haldane. Il est le quinzième roi de Gwynedd, le dixième roi de la famille Haldane, et le quatrième roi Haldane après la fin de l’Interrègne Festillien.

Michael n’a pas d’antécédents dans la famille Haldane et les prénoms Rhys et Alister ont été choisis pour honorer deux amis proches du roi Cinhil Haldane, respectivement Rhys Thuryn le guérisseur attitré de la famille royale, et l’évêque Alister Cullen, le plus proche ami du roi. En raison de la présence fréquente de Rhy Thuryn à la cour, le prince est le plus souvent nommé par ses deux premiers prénoms par les courtisans, et Rhysem par les intimes.

Ébauche de caractère[modifier | modifier le code]

Objectifs[modifier | modifier le code]

L’objectif principal de Rhys Michael est de garantir l’indépendance du trône et la couronne de la tutelle des grands seigneurs du royaume qui se sont emparés de l’autorité et du pouvoir politique. En outre, il vise à assurer la sécurité de sa famille et la transmission du potentiel Haldane à ses descendants.

Conflits[modifier | modifier le code]

Pendant les premières années de sa vie, les conflits de Rhys Michael sont le plus souvent avec son frère Javan, dont il ne prend pas les avertissements au sérieux.

Après la mort de ce dernier et avoir compris le sérieux de ses mises en garde, Rhys Michael est en lutte larvée contre les grands seigneurs du royaume.

À la fin de son règne, il est également en conflit avec Miklós Furstán, prince thorenthien, et Marek Furstán-Festil, prétendant festillien.

Évolutions[modifier | modifier le code]

Le changement le plus radical de la personnalité de Rhys Michael Haldane se produit au moment de son accession au trône. Malgré les avertissements continuels de Javan sur le danger que représentent les grands seigneurs du royaume, Rhys Michael refuse de prendre les préoccupations de son frère au sérieux. C’est seulement après l’assassinat de Javan et sa propre installation comme roi fantoche par les grands seigneurs, que Rhys Michael réalise à quel danger il doit faire face. Son innocence brisée, Rhys Michael, jusqu’alors prince insouciant ayant tendance à trop boire, se transforme en monarque mûr, sobre et trop conscient de la gravité des risques qu’il prend chaque jour.

Résumé biographique[modifier | modifier le code]

Pendant Roi de douleur[modifier | modifier le code]

Ces évènements sont relatés dans Roi de douleur.

Rhys Michael Haldane est né le 29 septembre 906, troisième fils vivant du roi Cinhil Haldane et de la reine Megan de Cameron. Contrairement à ses frères aînés, Alroy et Javan, le plus jeune prince Haldane est né sain et vigoureux. Il est nommé d’après Rhys Thuryn, le guérisseur déryni qui assista la reine au cours de toutes ses grossesses.

Pendant Roi de mort[modifier | modifier le code]

Ces évènements sont relatés dans Roi de mort.

Dans la nuit du 1er février 917, Javan et ses frères sont drogués par Rhys Thuryn, agissant sous les ordres du père de Javan. Plus tard dans la nuit, le roi Cinhil engage un rituel pour éveiller le potentiel Haldane de ses trois enfants, mais le stress et la dépense d’énergie du rituel accélère la mort du roi vieillissant. Les trois enfants sont envoyés discrètement dans leurs appartements pour être réveillés plus tard et être officiellement informés de la mort de leur père. Avec ses frères, Rhys Michael assiste aux funérailles de son père et au couronnement de son frère Alroy Haldane. Quelques jours après, Rhys Michael est en compagnie de Javan et de Tavis O’Neill, le guérisseur de Javan, lorsque ce dernier est attaqué par des voyous Derynis.

Après le retour de la cour à Rhemuth, Rhys Michael et Javan manquent d’être tués quand un autre groupe de voyous derynis tente d’assassiner les princes. La vie de Rhys Michael est sauvée par Davin MacRorie, comte de Culdi, lequel est tué par la flèche destiné au prince. Plusieurs mois plus tard, le prince et la cour se rendent à Valoret pour assister à l’élection de l’archevêque. Le jour de Noël, après l’électino d’Alister Cullen à ce poste, Rhys Michael informe Javan que le Conseil de Régence projette de prendre d’assaut la cathédrale et d’arrêter les évêques. Sans se soucier des implications politiques des desseins des Régents, la principale cause de la déception du jeune prince âgé de onze ans est de ne pas pouvoir accompagner les soldats.

Pendant Le Calvaire de Gwynedd[modifier | modifier le code]

Ces évènements sont relatés dans Le Calvaire de Gwynedd.

Le 10 janvier 918, Rhys Michael et Javan sont à Valoret, lorsque la cour royale apprend les décès d’Alister Cullen et de Jebediah d’Alcara. La cour reste à Valoret pendant l’hiver et les trois frères assistent en février à la fondation de la Fidei Custodes un nouvel ordre religieux, un évènement que Rhys Michael est heureux d’assister. Rhys Michael taquine régulièrement Javan qui affiche une dévotion et un intérêt accru à la vie religieuse, mais reste sourd aux développement des pouvoirs magiques de Javan. Au mois d’août, Alroy et Rhys Michael sont présents lorsque Javan prononce ses vœux mineurs pour entrer parmi la Fidei Custodes.

Pendant L’Année du roi Javan[modifier | modifier le code]

Ces évènements sont relatés dans L’Année du roi Javan.

Peu après minuit, le 23 juin 921, le roi Alroy mourant demande à Rhys Michael d’aller à l’abbaye Arx Fidei où leur frère Javan a passé les précédentes années et de le ramener. Rhys Michael défie les grands seigneurs qui ne veulent pas accéder au souhait du roi et mobilise un groupe de chevaliers pour aller chercher Javan. Lorsque Javan arrive à l'aube, les deux frères se rendre immédiatement au chevet d’Alroy, pour une ultime visite avant la mort du roi. Lors de la session suivante du Conseil, au cours de l’après-midi qui suit, une tentative est faite pour écarter Javan du trône et pour couronner Rhys Michael. Cependant, Rhys Michael soutient ouvertement son frère, qui accède finalement à la couronne.

Au cours du mois suivant, Rhys Michael continue de soutenir son frère Javan qui tente de rétablir l'autorité de la couronne. Quelques jours avant le couronnement de Javan, Rhys Michael avoue son affection grandissante pour Michaela Drummond. Javan exhorte son frère de différer une relation avec Michaela, craignant qu'un nouvel héritier Haldane n'encourage les grands seigneurs à agir contre les frères : les princes éliminés, ils seraient assurés d’une longue régence. Bien que Rhys Michael n'apprécie pas particulièrement les seigneurs, il refuse de croire qu'ils puissent être aussi dangereux que l’affirme Javan. Au mois d’août, un rendez-vous de fin de soirée entre Rhys Michael et Michaela est interrompue par Javan. Le roi les sépare et ordonne à son frère de rester loin de sa maîtresse. Irrité de l’interférence de son frère, Michael Rhys croit encore que Javan exagère le danger des seigneurs. Néanmoins, il s'engage à rester à l'écart de Michaela jusqu'à ce qu'elle quitte la cour, quelques jours plus tard.

Michaela partie, Rhys Michael s’investit dans ses fonctions à la cour, et sa nouvelle maturité convainc finalement Javan de l'affecter à voyager avec la commission royale. Le prince se rend à Grecotha en septembre, où il reste pendant le mois d’octobre. Le 31 octobre 921, Rhys Michael est attaqué et emmené en captivité par un groupe de chevaliers Custodes se faisant passer pour des bandits Derynis. Ignorant que l'agression a été planifiée par les Grands Seigneurs, le prince se remet de ses blessures à Culdi, où il retrouve Michaela. Leur relation s’épanouit rapidement loin du contrôle de Javan, et ils sont mariés le 20 novembre.

Rhys Michael et la nouvelle mariée reviennent à Rhemuth au début du mois de décembre. Bien que le roi demande à Rhys Michael de différer la naissance d’un héritier, il devient vite évident que Michaela est enceinte. Rhys Michael prend le commandement de Rhemuth pendant que Javan se rend à Valoret au début de mai, mais il est pris au dépourvu lorsque les Grands Seigneurs lancent un Coup d'État contre les deux frères de la semaine suivante. Alors que Javan est assassiné près de Valoret, Rhys Michael et sa femme sont capturés. Le prince est drogué pour assurer son obéissance, mais le choc des événements provoque chez Michaela un naissance prématuré, conduisant à la naissance de leur premier enfant, le prince Cinhil, qui ne survit pas. Rhys Michael succède à son frère Javan comme roi de Gwynedd, le 11 mai, mais il passe les mois suivant comme prisonnier drogué dans son propre château. Le 29 septembre 922, lors son seizième anniversaire, Rhys Michael est officiellement couronné roi de Gwynedd mais il n'est que trop conscient de n’être plus qu'un pion royale contrôlé par les nobles. Malgré le danger et la précarité de leur situation, Rhys Michael et Michaela envisage cependant les moyens de récupérer leur indépendance.

Pendant Le Prince félon[modifier | modifier le code]

Ces évènements sont relatés dans Le Prince félon.

Après six ans d’un règne purement nominal, Rhys Michael obtient enfin une chance de recouvrer son indépendance en juin 928. Le prince torenthien Miklós Furstán s'empare de la ville de Culliecairn et tue le comte des Marches de l’Est, au nom de son beau-frère, Marek Ier Furstán-Festil le prétendant festillien . Quand la nouvelle de l'attaque atteint Rhemuth, Rhys Michael convainc les Grands Seigneurs de lui permettre de relever personnellement le défi. Cette nuit-là, un groupe secret d'alliés Derynis s’infiltrent dans le château pour activer le potentiel Haldane du roi, ayant la certitude qu'il aura besoin de ses pouvoirs magiques pour vaincre les deux envahisseurs Derynis. Les pouvoirs derynis de la reine Michaela et de son frère, Sir Cathan Drummond, sont également débloqués, leur permettant de se souvenir de leur propre patrimoine Deryni. Michaela aide ensuite le père Joram MacRorie, Rhysel Thuryn, et Tieg Thuryn pour l'activation des pouvoirs de Rhys Michael.

Rhys Michael, Cathan, et plusieurs des grands seigneurs quittent Rhemuth le 15 juin, mais leur voyage vers Culliecairn est en proie à une série d'accidents mortels. Rhys Michael sait que ceux-ci sont causés par Dimitri, un agent double torenthien qui a été manipulé par Joram pour protéger le roi. Dimitri parvient à tuer les deux Seigneurs Udaut et Albertus et détruire l’esprit du Père Paulin avant d’être démasqué et appréhendé par les autres seigneurs. Rhys Michael ne peut rien faire tant que le Deryni est interrogé et torturé, mais ce dernier meurt sans révéler la vérité des pouvoirs du roi.

Lorsque l'expédition royale atteint finalement les Marches de l’Est, Rhys Michael accepte de rencontrer personnellement le prince Miklós, accompagné seulement par Lady Sudrey, un cousine éloignée de Miklós ensuite mariée avec le précédent comte des Marches de l’Est. Cependant, Miklós attaque rapidement Sudrey, affirmant qu'elle a trahi Torenth. Rhys Michael utilise alors ses pouvoirs arcaniques pour tuer Miklós, mais Sudrey est mortellement blessé par le prince Marek et la main de Michael Rhys est écrasé par un sabot de cheval. Sudrey meurt peu après de ses blessures, et le roi convainc les nobles que ce sont les pouvoirs magiques de Sudrey qui ont tué Miklós.

Bien que Marek retire ses forces de Cullicairn, l'expédition royale demeure dans les Marches de L’Est pendant plusieurs jours. Malgré sa blessure, Rhys Michael commence ses efforts pour saper le pouvoir des grands seigneurs. Il convainc Graham Ier MacEwan, duc de Claibourne et Sighere, comte de Marley, d’accepter leur nomination comme régents de son fils mineur, le prince Owain, en espérant que ces nouvelles dispositions inciteront les grands seigneurs à le garder vivant. Rhys Michael ordonne secrètement à Cathan de rédiger le codicille à son testament, et toutes les parties concernées réussissent à signer le document sans alerter les grands seigneurs. L'expédition commence le voyage de retour à Rhemuth le lendemain, mais la blessure du roi ne cesse de s'aggraver. Quand il devient trop faible et fiévreux de voyage, ses médecins insistent pour le saigner à plusieurs reprises, en dépit de ses refus véhéments. Finalement, la combinaison de sa blessure et des saignées l'affaiblissent tellement que même le guérisseur deryni dom Queron Kinevan est incapable de le sauver. Le roi Rhys Michael Haldane meurt au couvent de Saint Ostrythe le 28 juin 928, à l'âge de vingt et un ans. Son fils aîné survivant, le prince Owain Haldane, lui succède.

Famille[modifier | modifier le code]

 
 
 
 
 
 
Cinhil Donal
Ifor Haldane

(27-4-860 † 2-2-917)
roi de Gwynedd
 
 
 
 
 
Megan de Cameron
(12-1-888 † 8-8-907)
 
 
 
 
 
James Drummond
(876 † 918)
 
Elinor Howell
(880 † 957)
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Aidan Camber
Alroy Haldane
(18-11-904 † 6-11-904)
 
Alroy Bearand
Brion Haldane

(25-5-905 † 23-6-921)
roi de Gwynedd
 
Javan Jashan
Urien Haldane

(25-5-905 † 11-5-922)
roi de Gwynedd
 
Rhys Michael
Alister Haldane

(23-9-906 † 28-6-928)
roi de Gwynedd
 
Michaela Drummond
(29-2-908 † 10-1-989)
 
Alister Camber
Donal Haldane
(1-8-907 † 13-11-907)
 
Cathan Cinhil Drummond
(910 † 957)
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Cinhil Javan
Alroy Haldane
(11-5-922 † 11-5-922)
 
Owain Javan
Cinhil Haldane

(29-2-924 † 948)
 
Uthyr Michael
Richard Haldane

(15-1-929 † 16-9-980)
 
 
 
 

Principaux thèmes[modifier | modifier le code]

Tout comme son frère Javan, Rhys Michael est obligé de lutter en permanence contre des ennemis qui sont plus nombreux, plus expérimenté, et plus puissant. Cependant, contrairement à Javan, Rhys Michael est très mal préparé pour cette lutte. Trop conscient de la mauvaise santé de son frère, Javan sait rapidement qu'il pourrait monter sur le trône, et, par conséquent, commence à se préparer à cette éventualité. Il voit clairement la duplicité des Régents qui régissent les actions d’Alroy, et son amitié étroite avec Tavis O'Neill rend Javan sensible au sort des Deryni à Gwynedd. En outre, le développement des pouvoirs Haldane de Javan lui procure une arme secrète dans sa lutte contre les Régents. En revanche, Rhys Michael ne dispose que de très peu des avantages de Javan. Plus jeune des trois princes, Rhys Michael n'a jamais anticipé son avènement et n’a accordé que peu d'attention aux questions politiques à la cour. À cause de sa jeunesse et sa naïveté naturelle, il ne parvient pas à percevoir la véritable nature des grands seigneurs avant qu'il soit trop tard, malgré les avertissements répétés de son frère aîné. Similarly, Rhys Michael is rather ambivalent to the Deryni situation, and his lack of any significant arcane powers leaves him powerless against the military and political power wielded by the great lords. De même, Rhys Michael est moins sensibilisé à la situation des Derynis, et son absence de pouvoirs magiques ne lui laisse aucun atout contre la puissance militaire et politique exercée par les grands seigneurs.

Contrairement à ses frères, Rhys Michael est en bonne forme physique et fort, et affiche l'image publique d'un prince charmant et spirituel. En privé, cependant, il est indifférent à la plupart de ses études savantes, il est beaucoup plus égocentrique que ses frères, et il développe une capacité prodigieuse à apprécier les vins fins à un âge précoce. Toutefois, la quasi-totalité de ces traits immatures disparaissent quand il devient roi et que les évènements accompagnant son ascension au trône brisent les derniers vestiges de son innocence. En dépit de sa nouvelle maturité, Rhys Michael est toujours incapable de vaincre les grands seigneurs au cours de ses six ans de règne, et s'affaiblit aux mains de ses ennemis. Néanmoins, Rhys Michael parvient à jeter les bases de la défaite finale des Grands Seigneurs, ce qui permet à ses successeurs de jouir d'une liberté qu'il n'a jamais eu. À cet égard, en dépit de ses nombreux handicaps, Rhys Michael a réussi là où Javan avait échoué.

Sources[modifier | modifier le code]

  • Katherine Kurtz (trad. Michèle Zacharyus), Roi de douleur [« Saint Camber »], Presse Pocket, (1re éd. 1979) (ISBN 2-266-06653-6)
  • Katherine Kurtz (trad. Michèle Zacharyus), Roi de mort [« Camber the Heretic »], Presse Pocket, (1re éd. 1981) (ISBN 2-266-06654-4)
  • Katherine Kurtz (trad. Michèle Zacharyus), Le calvaire de Gwynedd [« The Harrowing of Gwynedd »], Presse Pocket, (1re éd. 1989) (ISBN 2-266-06658-7)
  • Katherine Kurtz (trad. Michèle Zacharyus), L'année du roi Javan [« King Javan's Year »], Presse Pocket, (1re éd. 1992) (ISBN 2-266-06659-5)
  • (en) Katherine Kurtz et Robert Reginald, Codex Derynianus (second edition), (1re éd. 1997) (ISBN 1-887424-96-2)