Rhynchonkos

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Rhynchonkos
Description de l'image Rhynchonkos.jpg.
Classification
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Sous-classe  Lepospondyli
Ordre  "Microsauria"
Famille  Goniorhynchidae

Genre

 Rhynchonkos
Schulze and Foreman, 1981

Rhynchonkos est un genre de microsaure. Il était le seul membre de la famille Goniorhynchidae. À l'origine connu sous le nom de Goniorhynchus, il fut rebaptisé en 1981[1], de même que la famille "Goniorhynchidae" fut renommée en 1988[2].

La seule espèce est R. stovalli, elle a été trouvée dans le comté de Cleveland à Oklahoma[3],[4].

Rhynchonkos partage de nombreuses similitudes avec Eocaecilia, un Cécilie qui vivait en Arizona durant le début du Jurassique. La forte ressemblance entre Rhynchonkos et Eocaecilia peut être une indication que les cécilies sont les descendants des microsaures[5]. Néanmoins, ce liens ne fait plus désormais l'unanimité[6],[7].

Description[modifier | modifier le code]

Rhynchonkos possède un corps de forme allongé avec au moins 37 vertèbres presacrées. La plupart de ses vertèbres avaient des côtes. Contrairement aux autres microsaures, l'anatomie de l'atlas du Rhynchonkos ne comprend pas de côte. Le Rhynchonkos comme l'Euryodus partagent au niveau de cette vertèbre, d'importantes ressemblances avec celle des nectridea. Comme ces derniers, l'arche de l'atlas est attaché au centrum, mais cela est probablement le résultat d'une convergence évolutive[8].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

References[modifier | modifier le code]

  1. (en) H.-P. Schultze et Foreman, B., « A new gymnarthrid microsaur from the Lower Permian of Kansas with a review of the tuditanomorph microsaurs (Amphibia) », Occasional Papers of the Museum of Natural History, The University of Kansas, Lawrence, vol. 91,‎ , p. 1–25
  2. (en) R. T. Zanon, « A replacement name for the family Goniorhynchidae Carroll and Gaskill, 1978 (Amphibia: Microsauria) », Journal of Paleontology, vol. 62, no 2,‎ , p. 317
  3. (en) R. L. Carroll et Gaskill, P., « The Order Microsauria », Memoirs of the American Philosophical Society, vol. 126,‎
  4. (en) M. Szostakiwskyj, J. D. Pardo et J. S. Anderson, « Micro-CT Study of Rhynchonkos stovalli (Lepospondyli, Recumbirostra), with Description of Two New Genera », PLoS ONE, vol. 10, no 6,‎ , e0127307 (PMID 26061187, PMCID 4465623, DOI 10.1371/journal.pone.0127307)
  5. (en) R. L. Carroll, « The origin and early radiation of terrestrial vertebrates », Journal of Paleontology, vol. 75, no 6,‎ , p. 1202–1213 (DOI 10.1666/0022-3360(2001)075<1202:toaero>2.0.co;2)
  6. (en) F. A. Jenkins, Walsh, D. M. et Carroll, R. L., « Anatomy of Eocaecilia micropodia, a limbed caecilian of the Early Jurassic », Bulletin of the Museum of Comparative Zoology, vol. 158, no 6,‎ , p. 285–366 (DOI 10.3099/0027-4100(2007)158[285:AOEMAL]2.0.CO;2, lire en ligne)
  7. (en) D. C. Cannatella, Vieites, D. R., Zhang, P., Wake, M. H. et Wake, D. B., The Timetree of Life, Oxford University Press, , 353–356 p., « Amphibians (Lissamphibia) »
  8. (en) R. L. Carroll et Chorn, J., « Vertebral development in the oldest microsaur and the problem of "lepospondyl" relationships », Journal of Vertebrate Paleontology, vol. 15, no 1,‎ , p. 37–56 (DOI 10.1080/02724634.1995.10011206)