Rhizomorphe

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
alternative de l'image à compléter
Rhizomorphe d'Armillaire.

Le rhizomorphe, appelé aussi cordon mycélien, est un stroma allongé en forme de cordon, composé d'hyphes mycéliennes ramifiées subcorticales ou souterraines. Il est assemblé en un faux tissu (ou plectenchyme, caractéristique des Ascomycètes et Basidiomycètes) très structuré et ressemblant à une racine.

Permettant de coloniser un biotope (végétal vivant) à partir d'une base alimentaire éloignée, ce cordon noir ramifié et anastomosé, constitue en quelque sorte un moyen, pour les champignons, d'augmenter la résistance de leurs mycéliums à des conditions difficiles à l'intérieur du substrat (gel, excès ou manque d'humidité par exemple).

Les rhizomorphes peuvent atteindre 10 m de longueur et 5 mm de diamètre, comme chez l'Armillaire couleur de miel : les cordons rampent d'un arbre à l'autre. Cette caractéristique explique pourquoi ce champignon lignicole semble produire des sporophores parfois terrestres[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) R. E. Williams, Armillaria root disease, U.S. Dept. of Agriculture, , p. 7.

Voir aussi[modifier | modifier le code]