Rhinophore

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Rhinophore laméllé de l'espèce Acanthodoris pilosa

Les rhinophores sont des organes sensoriels des nudibranches (et de quelques autres opisthobranches), situés à l'avant de la tête.

Le terme vient du grec ancien ῥίς, rhis (« nez ») et phorein (« porter »).

Ils détectent les particules chimiques présentes dans l'eau, notamment la nourriture, les phéromones d'un éventuel partenaire sexuel, ou la présence de certaines menaces[1]. Il peuvent être lisses, mais le plus souvent annelés, lamellés ou enflés, ce qui permet de maximiser la surface d'échange et donc le nombre de récepteurs en contact avec l'eau[2].

Ces organes, très fragiles et vitaux pour l'animal, sont généralement rétractiles en cas de menace[2].



Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Jessica Goodheart, « Sea Slug Senses », sur No Bones (Smithsonian Institute),‎ .
  2. a et b (en) Bill Rudman, « Rhinophore in nudibranchs », sur seaslugforum.net,‎ .