Rhian Benson

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Rhian Benson
Description de l'image Rhian Benson Photo.png.
Informations générales
Nom de naissance Rhiannon Afua Benson
Naissance (41 ans)
Accra -Ghana
Activité principale Chanteuse
Genre musical Soul - Jazz - RnB contemporain - Neo soul
Instruments Guitare - Piano - Claviers
Années actives Depuis 2003
Site officiel Site officiel

Rhiannon Afua Benson, nom de scène Rhian Benson, est une chanteuse, compositrice de soul et de jazz ghanéenne et britannique.

Débuts[modifier | modifier le code]

Rhian Benson naît le à Accra : sa mère est galloise et musicienne, son père est ashantis et guitariste[1]. Elle est élevée entre le Ghana, l'Inde[2] et le Royaume-Uni de sa maman. Elle commence très jeune à jouer du piano et de la guitare mais aussi à écrire des chansons et de la poésie. Avant de poursuivre une carrière dans la musique, elle obtient un diplôme en économétrie à l'école d'économie et de sciences politiques de Londres puis poursuit ses études à l'université Harvard, avant de travailler dans une banque d'investissement.

Carrière[modifier | modifier le code]

Une fois de retour au Royaume-Uni, elle joue dans de petits clubs à Londres et est repérée par le label DKG Music. Elle déménage à Los Angeles, pour enregistrer son premier album, Gold Coas, qui sort en octobre 2003.

Elle remporte un prix d'interprétation jazz aux MOBO Awards, en 2005[3].

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums[modifier | modifier le code]

  • 2003 : Gold Coast
  • 2011 : Hands Clean

Singles[modifier | modifier le code]

  • 2003 : Say How I Feel
  • 2003 : Stealing My Piece Of Mind
  • 2011 : Better Without You

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Rhian Benson Profile », sur le site Ghana Web (consulté le 31 juillet 2016).
  2. (en) « Rhian Benson Returns to the LSE: Music, Conversation, African Inspiration », sur le site de l'école d'économie et de sciences politiques de Londres (consulté le 31 juillet 2016).
  3. (en) « 2005 MOBO Awards », sur le site des MOBO Awards, (consulté le 31 juillet 2016).

Source de la traduction[modifier | modifier le code]