Rhapidophyllum hystrix

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Palmier porc-épic, palmier aiguille

Rhapidophyllum hystrix
Description de l'image Rhapidophyllum hystrix.jpg.
Classification
Règne Plantae
Division Magnoliophyta
Classe Liliopsida
Ordre Arecales
Famille Arecaceae
Sous-famille Coryphoideae
Tribu Trachycarpeae
Sous-tribu Rhapidinae

Genre

Rhapidophyllum
H.Wendl. & Drude, 1876

Espèce

Rhapidophyllum hystrix
H.Wendl. & Drude, 1876

Synonymes

  • Chamaerops hystrix (Fraser ex Thouin) Pursh
  • Corypha hystrix Fraser ex Thouin
  • Sabal hystrix (Fraser ex Thouin) Nutt.

Rhapidophyllum hystrix, le palmier aiguille ou palmier porc-épic[1] est une espèce de palmiers (famille des Arécacées). C'est la seule espèce du genre Rhapidophyllum.

Description[modifier | modifier le code]

Rhapidophyllum hystrix

Le stipe est solitaire ; très court, il ne dépasse pas 1,5 m. Mais avec la couronne, le palmier peut atteindre une hauteur allant de 2 à 3 mètres. Les feuilles sont palmées et possèdent un pétiole long qui se termine par une douzaine de folioles (8-16). À l'âge adulte, chaque feuille fait plus de 2 mètres de long, avec des folioles de 60 à 80 cm. C'est un palmier habituellement dioïque, où les fleurs mâles et femelles sont sur des plantes séparées. Les fleurs naissent dans une inflorescence dense et courte, à la cime du palmier. Les fruits sont une drupe de couleur marron.

Habitat et distribution[modifier | modifier le code]

Le genre est répandu dans les sous-bois, où il affectionne les sols humides et inondés. On le retrouve dans les États de Géorgie, Caroline du Nord, Mississippi, et Floride. C’est un genre relativement rare.

Il est très rustique, certains spécimens de Rhapidophyllum hystrix ont survécu à des températures avoisinant les −20 °C.

Classification[modifier | modifier le code]

Ce genre partage sa sous-tribu avec cinq autres genres : Chamaerops, Guihaia, Maxburretia, Rhapis, Trachycarpus [2].
Son nom vient du grec rhapidos qui signifie baguette et de phyllon qui signifie feuille.

Références[modifier | modifier le code]

  1. (es) Jose Antonio del Cañizo, Palmeras : Todos los generos y sus 565 especies, Mundi Prensa, , 1150 p. (ISBN 978-8484763994), p. 970
  2. (en) William J. Baker et John Dransfield, « Beyond Genera Palmarum : progress and prospects in palm systematics », Botanical Journal of the Linnean Society, vol. 182, no 2,‎ , p. 207–233 (DOI 10.1111/boj.12401, lire en ligne, consulté le )

Annexes[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]