RhB Ge 4/4 I

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ge 4/4 I
Description de l'image Ge44 I.jpg.
Identification
Exploitant(s) RhB
Désignation 601–610
Type locomotive électrique
Constructeur(s) SLM BBC MFO
Livraison 1947, 1953
Effectif 10
Caractéristiques techniques
Disposition des essieux BB
Écartement 1 000 mm
Alimentation 11 kV 16,7 Hz
Puissance unihoraire : 1184 kW
Masse en service 48 t
Masse adhérente 48 t
Longueur HT 12,100 m
Largeur 2,650 m
Hauteur 3,950 m
Vitesse maximale 80 km/h

Les Ge 4/4 I forment une série de locomotives électriques des chemins de fer rhétiques (RhB).

Histoire[modifier | modifier le code]

Les dix machines sont les premières locomotives électriques des RhB sans bielles. En 1944, quatre locomotives furent commandées à la SLM Winterthur, la première fut mise en service en juillet 1947. Utilisées principalement pour les trains rapides, elles se montrèrent très satisfaisantes, ce qui entraîna en 1953 la commande de six exemplaires supplémentaires.

La Ge 4/4 I N° 601 vers 1980.

Elles furent reléguées à des services moins prestigieux lors de la livraison des Ge 6/6 II et des Ge 4/4 II. Entre 1986 et 1991, elles furent modernisées notamment par la construction de nouvelles cabines plus spacieuses, par l'équipement pour la marche en unités multiples et en réversibilité. Certaines Ge 4/4 I sont depuis utilisées sur des trains pendulaires légers, d'abord avec des voitures RhB à accès central, et maintenant avec des voitures unufiées. Ces trains ont pendant longtemps emprunté la ligne Davos-Filisur, riche en tunnels, ils circulent depuis 2009 dans l'Engadine. En hiver, une locomotive, avec une voiture-pilote et une voiture à accès central transformée en fourgon à vélos, effectue la navette Bergün–Preda–Bergün. Dès 1997, les vieux pantographes en losange ont été remplacés par des pantographes unijambistes, pour permettre la circulation sur la ligne d'Arosa nouvellement réélectrifiée.

Les locomotives, de type BB, étaient à l'origine limitées à 75 km/h, elles peuvent aujourd'hui rouler à 80 km/h. Huit locomotives portent des noms de montagnes, les deux autres (607 et 610) portent les noms de deux vallées des Grisons parcourues par des lignes de RhB. Depuis la modernisation, les noms sont inscrits en blanc des deux côtés de la caisse, au milieu sous la gouttière, les numéros 601–610 sur les faces frontales et en bas des flancs de caisse.

Fin de carrière[modifier | modifier le code]

En novembre 2010, les RhB ont commencé à retirer du service et à détruire ces locomotives après plus de 50 ans de carrière. La 601 fut ferraillée la première à Coire, après récupération des moteurs et d'autres pièces détachées à Landquart. La 603 "Badus" va être préservée en Allemagne au parc ferroviaire d'Augsburg. La 602 "Bernina" a été prêtée le 7 mars 2012 pour cinq ans au musée de Lucerne, mais est retournée prématurément à Landquart le 16 novembre 2015 et a repris du service aux RhB le 13 juillet 2016.

La 602 à Pontresina. De l'autre côté du train, on peut voir une Ge 4/4 II.
Le Glacier Express faisait jusque récemment partie des services des Ge 4/4 I, comme ici sur le viaduc de Schmittentobel

Liste des Ge 4/4 I des chemins de fer rhétiques[modifier | modifier le code]

Numéro Nom Mise en service État
601 Albula 08.07.1947 Ferraillée en novembre 2010
602 Bernina 21.07.1947 À Lucerne depuis mars 2012; retour au RhB le 16 novembre 2015; remise en service le 13 juillet 2016
603 Badus 13.08.1947 En service, prévue pour être préservée à Augsburg
604 Calanda 23.08.1947 Ferraillée en mars 2011
605 Silvretta 12.03.1953 En service
606 Kesch 15.06.1953 Ferraillée en avril 2011
607 Surselva 24.04.1953 Ferraillée en mars 2011
608 Madrisa 15.06.1953 Ferraillée en mars 2011
609 Linard 13.05.1953 Ferraillée en mai 2011
610 Viamala 03.07.1953 En service

Modélisme[modifier | modifier le code]

Ces locomotives ont été reproduites en HOm par Bemo et en IIm par KISS.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Rhätische Bahn (Hrsg.): Rhätische Bahn heute – morgen – gestern. Verlagsgemeinschaft (Desertina Verlag, Disentis; Verlag M&T-Helvetica, Chur; Terra Grischuna Verlag, Bottmingen) 1988, (ISBN 3-907036-08-5) (Festschrift zum 100-jährigen Jubiläum der Bahn)
  • Wolfgang Finke, Hans Schweers, Die Fahrzeuge der Rhätischen Bahn 1889–1998, vol. Band 3: Lokomotiven, Triebwagen, Traktoren, Aachen, Schweers + Wall, (ISBN 3-89494-105-7)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :