Rhéofluidification

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La rhéofluidification désigne le fait, pour un fluide, de « devenir plus fluide » lorsque la vitesse d'écoulement augmente. Plus précisément, cela désigne le fait que la viscosité dynamique diminue lorsque le taux de cisaillement augmente : η est une fonction décroissante de . On parle aussi de désépaississement au cisaillement ou d'amincissement au cisaillement (shear thinning en anglais) ou encore de pseudo-plasticité.

Il ne faut pas confondre la rhéofluidification avec la thixotropie, qui désigne la diminution de la viscosité sous l'effet de la contrainte de cisaillement.

Exemples de fluides pseudo-plastiques[modifier | modifier le code]

La lave, le ketchup, la crème fouettée, le sang, la peinture, le vernis à ongles, certaines solutions de polymères et certains polymères fondus sont des fluides pseudo-plastiques.

Comportement microscopique[modifier | modifier le code]

La rhéofluidité s'observe en général lorsque le fluide possède de longues molécules. Au repos (aux faibles taux de cisaillement), les molécules sont disposées de manière aléatoires et s'accrochent entre elles. Lorsque le taux de cisaillement augmente, les chaînes moléculaires s'alignent et glissent les unes sur les autres, elles ne s'accrochent plus entre elles.

Articles connexes[modifier | modifier le code]