Reynolds Metals Company

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant une entreprise
Cet article est une ébauche concernant une entreprise.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?).
Les entreprises étant sujet à controverse, n’oubliez pas d’indiquer dans l’article les critères qui le rendent admissible.

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Reynolds.
Reynolds Metals Company

Création Voir et modifier les données sur Wikidata
Disparition Voir et modifier les données sur Wikidata
Fondateurs Richard S. Reynolds (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Siège social Richmond Voir et modifier les données sur Wikidata
Activité Industrie de l'aluminium (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Site web www.reynoldsgroupholdings.comVoir et modifier les données sur Wikidata

Reynolds Metals Company (RMC), fondée en 1919 au nom de U.S. Foil Company à Louisville (Kentucky) par Richard S. Reynolds, Sr., était une entreprise d'aluminium. Elle a fusionné avec Alcoa en 2000.

Elle disposait, en autre, d'une usine à Phoenix (Arizona)[1]

L’annonce par Alcoa du rachat de Reynolds Metals Company, le 11 août 1999, est survenue le même jour que l’annonce de la fusion à trois réunissant Alcan, Péchiney et Algroup pour créer APA.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « 8000-Ton Hydraulic ExtrusionPress », The Engineer,‎ , p. 648 (lire en ligne).