Reverse bungee

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (avril 2016).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

image illustrant une attraction ou le domaine des attractions
Cet article est une ébauche concernant une attraction ou le domaine des attractions.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Power Shot dans une fête foraine de Madrid

Reverse bungee (ou catapult, ou Power Shot) est un type d'attraction sous forme de catapulte montante[Quoi ?], développé par S&D Leisure depuis 1999. Plus populairement dénommée « La Boule » (YouTube), présente principalement dans les fêtes foraines, c’est une variante inversée du saut à l'élastique.

Concept et opération[modifier | modifier le code]

L’attraction est constituée de deux tours télescopiques fixées sur un semi-remorque. Entre ces deux tours est fixée une cabine sphérique faite en métal tubulaire maintenue par deux élastiques ou deux câbles reliés à un ensemble de ressorts.

Les passagers sont harnachés dans la cabine au nombre maximum de deux. Celle-ci est maintenue au sol grâce à une force électro-magnétique, pendant la phase de tension des élastiques ou ressorts. Quand la force magnétique est supprimée, la cabine est catapultée verticalement vers le haut avec une accélération de 3 g et pouvant atteindre les 40 mètres de haut, puis retombe sous son propre poids, effectuant ensuite plusieurs oscillations d'amplitude décroissante jusqu'à l'arrêt.

La cabine est libre au niveau de ses rotations, balançant ses passagers de manière complètement aléatoire et chaotique. Après plusieurs rebonds, les élastiques sont relâchés doucement et la cabine reprend sa position initiale.

Variante : benji-ejection[modifier | modifier le code]

Par extension, plusieurs parcs de loisirs développèrent Benji-ejection, basé sur le même principe, mais où c'est la personne, fixée par un harnais à un ensemble d'élastiques réglables, souvent situés entre deux arbres en forêt, qui est elle-même directement propulsée vers le haut à une hauteur allant jusqu'à 23 mètres.

Benji-ejection est souvent regroupé avec les parcours aventure en forêt, sauts à l'élastique ou autres loisirs d'adrénaline des bases de loisirs.

Le passager est durant la phase de tension des élastiques, retenu au sol cette fois mécaniquement par une goupille de maintien qui s'ouvre subitement par un simple levier déclenché manuellement via une cordelette.

Sur les autres projets Wikimedia :

Lien externe[modifier | modifier le code]