Revenu universel d'activité

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Le revenu universel d'activité (abrégé RUA) est un projet français de prestation sociale, visant à fusionner « le plus grand nombre de prestations », dans l'objectif affiché de « faciliter l'accès des bénéficiaires et gagner en simplicité ». Les premières concertations sont lancées par Emmanuel Macron le [1]. La fusion envisagée initialement concerne le revenu de solidarité active (RSA), la prime d'activité, et l'aide au logement (APL). La concertation vise aussi à décider du sort d'autres prestations, l'allocation aux adultes handicapés (AAH), l'Allocation de solidarité spécifique (ASS) et l'allocation de solidarité aux personnes âgées (Aspa).

Le , quatre associations du domaine du handicap quittent la concertation, assurant que cette dernière est factice, car le gouvernement et sa secrétaire d'État au handicap Sophie Cluzel ont déjà décidé en amont de fusionner les AAH dans le RUA[2],[3]. Le , pendant la Conférence nationale du handicap, Emmanuel Macron annonce renoncer à « transformer, diluer ou supprimer » l'allocation aux adultes handicapés dans le RUA.

Le gouvernement doit présenter un projet de loi au Parlement dans le courant de l'année 2020. Les premiers versements du revenu universel d'activité sont prévus pour 2022 ou 2023 au plus tard[4].

Références[modifier | modifier le code]