Revel (Isère)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Revel.
Revel
Vue générale du village.
Vue générale du village.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Isère
Arrondissement Arrondissement de Grenoble
Canton Le Moyen Grésivaudan
Intercommunalité Communauté de communes du Pays du Grésivaudan
Maire
Mandat
Bernard Michon
2014-2020
Code postal 38420
Code commune 38334
Démographie
Gentilé Revélois / Revéloises
Population
municipale
1 365 hab. (2014)
Densité 46 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 11′ 10″ nord, 5° 52′ 14″ est
Altitude Min. 299 m – Max. 2 840 m
Superficie 29,55 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Isère

Voir sur la carte administrative de l'Isère
City locator 14.svg
Revel

Géolocalisation sur la carte : Isère

Voir sur la carte topographique de l'Isère
City locator 14.svg
Revel

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Revel

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Revel
Liens
Site web Revel-belledonne.com

Revel est une commune française située dans le département de l'Isère, en région Auvergne-Rhône-Alpes.

En 2015, Revel est labellisé avec une étoile du concours « Villes et villages étoilés »[1].

Ses habitants sont appelés les Revélois (Revéloises).

Géographie[modifier | modifier le code]

Lieux-dits et écarts[modifier | modifier le code]

  • Charrière neuve
  • le Cornet
  • les Eaux
  • les Faures
  • les Guimets
  • les Jacquets
  • les Mergers
  • les Molettes
  • le Mont
  • les Roussets
  • le Sauzet
  • le Soubon
  • la Tour.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Domène Le Versoud Saint-Jean-le-Vieux Rose des vents
Murianette
Gières
N
O    Revel    E
S
Saint-Martin-d'Uriage Chamrousse Livet-et-Gavet

Histoire[modifier | modifier le code]

Blason sculpté des Alleman d'Uriage, au lavoir.


Politique et administration[modifier | modifier le code]

La mairie et les anciennes écoles.
Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
2001 en cours Bernard Michon PS Assistant social
Conseiller départemental depuis 2015
Les données manquantes sont à compléter.

Jumelages[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[2]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[3],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 1 365 habitants, en augmentation de 1,26 % par rapport à 2009 (Isère : 3,74 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
980 1 025 1 026 844 1 076 1 107 1 146 1 088 971
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
891 894 920 892 918 835 774 721 632
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
602 593 535 472 460 319 414 435 369
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2014
328 280 367 573 875 1 162 1 272 1 377 1 365
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[4] puis Insee à partir de 2006[5].)
Histogramme de l'évolution démographique

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Vestiges du château fort de Revel, du XIIIe siècle[6]. Le château fut la possession de la famille Alleman d'Uriage. Il en subsiste des ruines du XVe siècle. Un blason sculpté, qui faisait partie du manteau d'une cheminée du château, se trouve aujourd'hui au-dessus du lavoir de la maison Guimet, avec les armes du seigneur d'Uriage Soffrey Alleman[7],[8]
  • Maisons et granges typiques[6]
  • L'église de Revel, du XIXe siècle[6]
  • L'alambic.
  • Le moulin à huile.
  • La Tour de Sommiers, au lieu-dit La Tour, au-dessus des gorges du Doménon[6].

Patrimoine naturel[modifier | modifier le code]

Patrimoine culturel[modifier | modifier le code]

La bibliothèque et la salle du Riboud.
Panneaux à l'entrée du village.
  • La bibliothèque.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • François de Marc, jurisconsulte au XVIe siècle.
  • Pierrick Bourgeat, skieur alpin.
  • Anaïs CHEVALIER Biathlète française

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Voir photo panneaux.
  2. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  3. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  4. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  5. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .
  6. a, b, c et d Éric Tasset, Châteaux forts de l'Isère, Éditions de Belledonne, Grenoble, 2005, pp.421-425. (ISBN 2-911148-66-5)
  7. Le blason de Revel, Revel Dialogue, n.72, octobre 2006, p. 33
  8. Le château de Revel, www.revel-belledonne.com, accès le 28 avril 2016.