Reux

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Reux
Reux
La mairie et l'église Saint-Étienne.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Normandie
Département Calvados
Arrondissement Lisieux
Canton Pont-l'Évêque
Intercommunalité Communauté de communes Blangy Pont-l'Évêque Intercom
Maire
Mandat
Jean Dutacq
2014-2020
Code postal 14130
Code commune 14534
Démographie
Gentilé Reuxois
Population
municipale
418 hab. (2016 en augmentation de 14,21 % par rapport à 2011)
Densité 57 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 16′ 27″ nord, 0° 09′ 05″ est
Altitude Min. 4 m
Max. 124 m
Superficie 7,39 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Calvados

Voir sur la carte administrative du Calvados
City locator 14.svg
Reux

Géolocalisation sur la carte : Calvados

Voir sur la carte topographique du Calvados
City locator 14.svg
Reux

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Reux

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Reux
Liens
Site web reux.pagesperso-orange.fr

Reux est une commune française, située dans le département du Calvados en région Normandie, peuplée de 418 habitants[Note 1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Reux[1]
Saint-Étienne-la-Thillaye Saint-Martin-aux-Chartrains Coudray-Rabut
Saint-Étienne-la-Thillaye,
Beaumont-en-Auge
Reux Pont-l'Évêque
Clarbec Clarbec, Saint-Hymer Saint-Hymer

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la localité est attesté sous les formes Rotœ en 1309; « Richard de Rotis »[2]; Ecclesia de Rotis au XIVe siècle[2].

Toponyme, du germanique rode, ayant le sens de « terre essartée »[3].

Le gentilé est Reuxois.

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires
Période Identité Étiquette Qualité
1983 En cours Jean Dutacq[4] SE Gérant de société
Les données manquantes sont à compléter.

Le conseil municipal est composé de onze membres dont le maire et deux adjoints.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[5]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[6].

En 2016, la commune comptait 418 habitants[Note 2], en augmentation de 14,21 % par rapport à 2011 (Calvados : +1,23 %, France hors Mayotte : +2,44 %). Au premier recensement républicain, en 1793, Reux comptait 425 habitants, population jamais atteinte depuis.

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
425313387364373366337318309
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
291307296262283299292287262
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
270249262203254251235261266
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
212229214207263251317327336
2013 2016 - - - - - - -
402418-------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[7] puis Insee à partir de 2006[8].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

En 1953/54, Francis Bott fit huit vitraux qui lui avaient été demandés par la baronne Guy de Rothschild pour la chapelle du château de Reux[9].

Activité et manifestations[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale 2016.
  2. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Géoportail (IGN), couche « Limites administratives » activée »
  2. a et b Charte citée par M. Le Prévost, pouillé de Lisieux, p. 50.
  3. Cahiers Léopold Delisle - Volumes 28 à 30 - Page 225.
  4. Réélection 2014 : « Réélection sans surprise pour Jean Dutacq », sur ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 10 avril 2014)
  5. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  6. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  7. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  8. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  9. Googlebooks Francis Bott et la chapelle de Reux [1]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :