Retournement final

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Un retournement final ou twist final (de l'anglais twist ending)[1] est une structure narrative utilisée le plus souvent au cinéma dans laquelle une fin inattendue amène le spectateur à voir l'histoire sous un angle différent et le pousse vers une nouvelle interprétation de l'ensemble. Cette technique appartient au renversement de situation propre à toute mise en scène.

Le retournement final[modifier | modifier le code]

2017-fr.wp-orange-source.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (août 2013)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

L'intérêt d'un retournement final est le fait que le spectateur ne s'y attend pas, et se retrouve estomaqué lors de la révélation, bien que parfois, le réalisateur parsème des indices tout au long du film. Ce procédé scénaristique peut s'apparenter au coup de théâtre, deus ex machina, chutes et autres principes littéraires.

Le retournement final peut ainsi être le fruit d'une narration tronquée, dont un exemple littéraire pourrait être Le Meurtre de Roger Ackroyd. L'un des premiers films à utiliser cette technique est Le Grand Alibi, film d'Alfred Hitchcock narrant les suites d'un meurtre retracé dans un flashback qui s'avèrera mensonger. La révélation du véritable déroulement de la scène du meurtre constitue ainsi le retournement final. Paradoxalement, ce faux flashback, qui fut en son temps décrié comme une erreur de réalisation, est maintenant couramment utilisé dans des films tels que Usual Suspects.

À la sortie de Psychose, Hitchcock théorisa l'impact publicitaire du retournement final en demandant aux spectateurs de ne pas raconter la fin à leurs amis.

L’utilisation du retournement final est assez rare dans l’histoire du cinéma. Ce n'est que depuis la décennie 1990 que ce style narratif abonde, ce qui va de pair avec la réception enthousiaste du public. On citera entre autres Christopher Nolan (Memento, Le Prestige, Inception) et M. Night Shyamalan notamment au travers de ses films, Incassable, Le Village, ou encore Sixième Sens.

Toutefois, devant le succès du procédé, de nombreux films en usent et en abusent pour susciter l'intérêt des spectateurs quand arrive le dénouement, en faisant fi de la cohérence scénaristique ; ils sont alors objet de critiques majoritairement négatives (exemple : Haute Tension de Alexandre Aja)[réf. nécessaire].

La saga Saw est connue pour contenir un retournement final dans chacun de ses films. En effet, la saga contient de nombreuses intrigues et personnages, et aucun détail n'est laissé au hasard. Par exemple, le docteur Lawrence Gordon est un personnage qui disparaîtra à la fin de Saw, et dont on ignorera durant toute la saga ce qu'il est devenu, jusqu'à la révélation finale de Saw 3D : Chapitre Final (soit six chapitres après le premier Saw). Lors de ce retournement final, on s’apercevra que de nombreux indices sur son existence avaient été laissés dans chaque épisode. Mais, si pour le premier film le spectateur ne s'y attendait pas nécessairement, pour les suites la surprise était moindre, car même si les twists finaux restent difficilement devinables, le public s'attend toujours à en voir un.

La technique du twist final a également été utilisée dans plusieurs séries télévisées comme Alias, Alfred Hitchcock présente, et surtout La Quatrième Dimension, la série à chutes par excellence. En effet, dans cette anthologie télévisée, la chute finale des épisodes est souvent une manière d'interpeller le spectateur qui revoit tout l'épisode d'un autre œil et réfléchit quant à sa portée philosophique ou sociale (dictature de la beauté dans L’œil de l'admirateur ou Portrait d'une jeune fille amoureuse, méfaits de l'alcool dans Étape dans une petite ville, définition du réel dans Peine capitale, etc.)

Dans la série télévisée Lost, la plupart des épisodes des trois premières saisons contiennent des flahsbacks sur les personnages principaux. Lors de l'ultime double-épisode de la troisième saison, le spectateur a l'impression de voir un flashback sur le personnage de Jack, mais il s'agit en réalité d'un flashforward, un « anti-flashback » montrant le futur d'un personnage et non son passé. C'est un exemple emblématique de retournement de situation à la télévision.

Types de retournements finaux[modifier | modifier le code]

2017-fr.wp-orange-source.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (août 2013)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

Sur le personnage[modifier | modifier le code]

Sur le temps[modifier | modifier le code]

Sur l'histoire[modifier | modifier le code]

Liste non exhaustive de films[modifier | modifier le code]

Titre Réalisateur Date de sortie
À la folie... pas du tout Lætitia Colombani 2002
Alice ou la Dernière Fugue Claude Chabrol 1977
Une nuit Philippe Lefebvre 2012
Angel Heart Alan Parker 1987
Angles d'attaque Pete Travis 2008
Les Ardennes Robin Pront[2] 2016
L'Armée des douze singes Terry Gilliam 1995
L'Armoire volante Carlo Rim 1948
L'Associé du diable Taylor Hackford 1997
Les Autres Alejandro Amenábar 2001
Awake Joby Harold (en) 2007
Birdy Alan Parker 1985
Blackout Simón Brand (en) 2006
Body Double Brian De Palma 1984
Le Cabinet du docteur Caligari Robert Wiene 1920
Carnival of Souls Herk Harvey 1962
Le Cas 39 Christian Alvart 2010
Chaos Tony Giglio (en) 2005
Ca$h Éric Besnard 2008
Crimes à Oxford Álex de la Iglesia 2008
Criminal Gregory Jacobs 2004
Cry Wolf Jeff Wadlow 2005
The Crying Game Neil Jordan 2002
Cypher Vincenzo Natali 2002
Dangereuse Séduction James Foley 2007
Dark City Alex Proyas 1998
Dead Again Kenneth Branagh 1991
Dead Silence James Wan 2007
Dédales René Manzor 2003
Les Diaboliques Henri-Georges Clouzot 1955
Donnie Darko Richard Kelly 2001
Dorothy Agnès Merlet 2008
Dragooned[3] Sandy Amerio 2012
L’Echelle de Jacob Adrian Lyne 1990
L’Effet papillon Eric Bress et J. Mackye Gruber 2004
Elles n'oublient jamais Christopher Frank 1994
L'Esprit de Caïn Brian De Palma 1992
Esther Jaume Collet-Serra 2009
Eva Kike Maíllo 2011
Les Evadés Frank Darabont 1994
Exam Stuart Hazeldine (en) 2010
Faute de preuve[4] Simon Moore 1992
Fear Island Michael Storey (II)[5] 2009
La Femme au portrait Fritz Lang 1944
Fenêtre secrète David Koepp 2004
Fight Club David Fincher 1999
Flight Plan Robert Schwentke 2005
Fragile Jaume Balagueró 2005
The Game David Fincher 1997
Gatsby le Magnifique Baz Luhrmann 2013
Gothika Mathieu Kassovitz 2003
Haute Tension Alexandre Aja 2003
Identity James Mangold 2003
L’Illusionniste Neil Burger 2006
Incassable M. Night Shyamalan 2000
Incendies Denis Villeneuve 2010
L’Inconnu de Las Vegas Lewis Milestone 1960
Inju : la Bête dans l'ombre Barbet Schroeder 2008
Les Intrus Charles[6] et Thomas Guard[7] 2009
Le Limier Joseph L. Mankiewicz 1972
Le Limier Kenneth Branagh 2007
Los Angeles 2013 John Carpenter 1996
The Machinist Brad Anderson 2005
Massacre au camp d'été Robert Hiltzik 1983
Marathon Man John Schlesinger 1976
Mi$e à prix Joe Carnahan 2007
Memento Christopher Nolan 2001
The Mist Frank Darabont 2007
Mr. Brooks Bruce A. Evans 2007
Mulholland Drive David Lynch 2001
Le Nombre 23 Joel Schumacher 2007
L'Oiseau au plumage de cristal Dario Argento 1970
Old Boy Park Chan-wook 2003
L'Orphelinat Juan Antonio Bayona 2007
Oscar Edouard Molinaro 1967
Ouvre les yeux Alejandro Amenábar 1997
Pandorum Christian Alvart 2009
Pacte avec un tueur John Flynn 1987
Les Passagers Rodrigo García 2008
Peur primale Gregory Hoblit 1996
Piège fatal John Frankenheimer 2000
La Piel que habito Pedro Almodóvar 2011
La Grande Aventure Lego Phil Lord, Chris Miller (né en 1975) 2014
La Planète des singes Franklin J. Schaffner 1968
La Porte des secrets Iain Softley 2005
Le Prestige Christopher Nolan 2006
Prisoners Denis Villeneuve 2013
Psychose Alfred Hitchcock 1960
Pulsions Brian De Palma 1980
Quatre mouches de velours gris Dario Argento 1973
Reeker Dave Payne 2005
Reincarnations Gary Sherman (en) 1981
Repo Men Miguel Sapochnik 2010
Requiem for a Dream Darren Aronofsky 2000
Revolver Guy Ritchie 2005
RocknRolla Guy Ritchie 2008
Saga Saw Wan, Bousman, Hackl et Greutert 2004-2010
Saga Scream Wes Craven 1997-2011
Les Seigneurs du sud (Sultanes del Sur)[8] Alejandro Lozano[9] 2007
Sens unique Roger Donaldson 1987
Se7en David Fincher 1995
Sexcrimes John McNaughton 1998
Sherlock Holmes Guy Ritchie 2009
Shutter Island Martin Scorsese 2010
Silent Hill Christophe Gans 2006
Sinister Scott Derrickson 2012
Sixième Sens M. Night Shyamalan 1999
Snatch : Tu braques ou tu raques Guy Ritchie 2000
Slevin Paul McGuigan 2006
Stay Marc Forster 2005
The Hole Nick Hamm 2001
Le Témoin du Mal Gregory Hoblit 1998
Ténèbres Dario Argento 1982
Trance Danny Boyle 2013
Trouble Jeu John Polson 2005
Usual Suspects Bryan Singer 1995
Vanilla Sky Cameron Crowe 2001
Le Village M. Night Shyamalan 2004
Watchmen : Les Gardiens Zack Snyder 2009
Week-end de terreur Fred Walton (en) 1986
Zazie dans le métro Louis Malle 1960

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]