Retour à Killybegs

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Retour à Killybegs
Auteur Sorj Chalandon
Genre Roman
Éditeur Grasset
Date de parution
Pays d'origine Drapeau de la France France
Nombre de pages 336
ISBN 2246785693
Chronologie
Précédent La Légende de nos pères Le Quatrième Mur Suivant

Retour à Killybegs est un roman de Sorj Chalandon paru le aux éditions Grasset et ayant reçu le Grand prix du roman de l'Académie française la même année.

Historique[modifier | modifier le code]

En 2008, le roman Mon traître s'inspire de l'histoire personnelle de l'auteur : son amitié avec Denis Donaldson, vue par le biais d'un narrateur parisien luthier ; trois ans plus tard, l'histoire romancée est racontée sous l'angle du « traître », dans Retour à Killybegs.

Résumé[modifier | modifier le code]

La vie d'un garçon qui souffre des coups, puis de l'absence de son père mort d'alcool et d'illusions nationalistes. Au-delà de la violence sociale qui laisse la famille de neuf enfants dans la misère, après la violence barbare de la Seconde Guerre mondiale, ce livre se concentre sur la violence personnelle que le héros s'inflige dans le contexte nord-irlandais.
Vieillard haï par sa communauté, il fait un retour aux sources, dans la maison paternelle, attendant les tueurs qui ne peuvent comprendre toute la complexité de cette situation absurde, implacable.
Il revit son passé dans un dénuement maximum, réchauffé par l'alcool et la compréhension de sa femme, abandonné par son village d'enfance.

Au passage, le livre illustre la dureté des hommes et du pouvoir britannique, qui tue et laisse mourir ses prisonniers politiques, manipule ses agents doubles.

Récompenses[modifier | modifier le code]

Ce roman a été récompensé par le Grand prix du roman de l'Académie française le au premier tour de scrutin par 13 voix sur 20[1].

Il a également remporté le le prix Liste Goncourt : le choix polonais décerné à Cracovie sous les auspices de l'Institut français[2], et l'année suivante, toujours pour la Liste Goncourt, il est lauréat du choix serbe[3].

Il a obtenu en 2012 à Rennes le Prix des lecteurs du Festival Rue des Livres[4].

Éditions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]