Reste un peu

Cette page est semi-protégée.
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Reste un peu

Réalisation Gad Elmaleh
Scénario Gad Elmaleh
Benjamin Charbit
Eytan Saada
Acteurs principaux
Sociétés de production KS2 Production
Vito Films
Pays de production Drapeau de la France France
Genre Comédie
Durée 90 minutes
Sortie 2022

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Reste un peu est une comédie française réalisée par Gad Elmaleh et sortie en 2022.

Synopsis

Après plusieurs années d'absence, Gad Elmaleh décide de revenir en France pour se convertir au catholicisme, après être tombé sous le charme de la Vierge Marie. Logé chez ses parents, de fervents juifs pratiquants, sa mère déballe sa valise et tombe sur une statuette de la mère de Jésus. Sa famille est sous le choc. Le comique et les siens vont faire une introspection d'ici à ce qu'il se fasse baptiser.

Fiche technique

Info Simple.svg Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section peuvent être confirmées par les bases de données Allociné et IMDb.

icône image Médias externes
Images
Affiche du film sur le site Allociné
Vidéos
Bande-annonce sur le compte YouTube de Studiocanal

Distribution

Info Simple.svg Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section peuvent être confirmées par les bases de données Allociné et IMDb.

Accueil

Accueil critique

Reste un peu
Score cumulé
SiteNote
Allociné3 étoiles sur 5
Compilation des critiques
PériodiqueNote
aVoir-aLire4 étoiles sur 5
Ecran Large3 étoiles sur 5
Première2 étoiles sur 5

En France, le long-métrage reçoit du site Allociné la note de 35, après avoir recensé 30 titres de presse[1].

Parmi les critiques les plus positives, on peut citer celle de Bande à part qui résume son article ainsi : « Gad Elmaleh avance en funambule sur une ligne de crête entre documentaire et fiction, drame et comédie pour évoquer son cheminement spirituel et la crise de foi qui fut la sienne. Drôle et émouvant, Reste un peu est aussi un film très intime et courageux, doublé d’une déclaration d’amour à la famille de son auteur »[2].

Pour Marianne, Olivier De Bruyn parle d'un Gad Elmaleh, « cinéaste trousse une comédie insolente sur la religion et sur les pièges du communautarisme », avec un long-métrage qui fait « l’éloge des identités mouvantes et complexes. Ce que ne regretteront que les sectaires de toutes obédiences »[3].

Pour la critique du site aVoir-aLire, « Elmaleh parvient avec un brio salutaire à chasser tous les stéréotypes, sans se priver pour autant de se moquer avec tendresse des radicalismes en tout genre ». Le réalisateur et comique « parvient à créer un comique de situation intelligent et sensible » et à rendre hommage « à ces jeunes générations multiculturelles dont on perçoit la sensibilité et l’intelligence ». En résumé, le critique déclare : « Entre l’autobiographie et l’autodérision, le film de Gad Elmaleh se regarde comme un joyau de tendresse et de tolérance »[4].

Dans les critiques plus mitigées, celle d'Ecran Large qui résume sa pensée ainsi : « Un peu raté, mais pas mal réussi quand même, Reste un peu a tout de même beaucoup de mérites, dont le principal est de sortir du lot et de poser la plupart des bonnes questions dans les bons termes. Et d'émouvoir, aussi, un peu »[5].

Pour Première, « Il trouve le ton pour en rire et sourire, en maniant l’autodérision et forçant le trait quand il le faut. Comme comédien, il n’a jamais semblé aussi à l’aise, même si son père David, exceptionnel, lui vole la vedette »[6].

Pour les Inrockuptibles, « Tout ce dont il veut nous parler, c’est de ses atermoiements spirituels, qui produiront difficilement un autre effet sur les spectateur·rices que celui d’un caprice narcissique : j’ai toujours senti que la vierge Marie veillait sur moi, comment le faire accepter à ma famille juive ? »[7].

Box-office

Pour son premier jour d'exploitation en France, Reste un peu réalise 25 016 entrées, dont 9 658 en avant-première, pour une première place du box-office des nouveautés devant Les Amandiers (20 561)[8]. Au bout d'une première semaine, le film totalise 152 695 entrées pour une quatrième place au box-office, derrière le biopic Simone, le voyage du siècle (182 807) et devant Mascarade (131 377)[9].

Notes et références

  1. « Reste un peu - critique presse », sur Allociné (consulté le )
  2. Anne-Claire Cieutat, « Reste un peu - Le regard attentif », sur bande-a-part.fr, (consulté le )
  3. Olivier De Bruyn, « "Reste un peu", de Gad Elmaleh et "Les miens", de Roschdy Zem : l’identité dans tous ses états », sur Marianne, (consulté le )
  4. Laurent Cambon, « Reste un peu - Gad Elmaleh - critique », sur avoir-alire.com, (consulté le )
  5. Lino Cassinat, « Reste un peu : critique d'un Gad Elmaleh qui a vu la Vierge », sur ecranlarge.com, (consulté le )
  6. Thierry Chèze, « Critiques de Reste un peu », sur Première (consulté le )
  7. Théo Ribeton, « “Reste un peu”, Gad en mode cul béni », sur lesinrocks.com, (consulté le )
  8. Brigitte Baronnet, « Box-office : Gad Elmaleh, meilleur démarrage du 1er jour France », sur Allociné, (consulté le )
  9. Vincent Formica, « Box-office France : Black Panther 2 passe les 2 millions d'entrées », sur Allociné, (consulté le )

Annexes

Article connexe

Liens externes