Reste du monde

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Le reste du monde, qui s'écrit la plupart du temps sous le sigle RDM, est un terme désignant l'ensemble des pays ou des zones qui n'appartiennent pas aux groupes déjà spécifiés, dans des analyses économiques, aux échecs (par exemple le match URSS - Reste du monde) ou en sport (par exemple la Lexus Golf Cup au golf).

En macroéconomie, c'est un agrégat utilisé pour classer tous les agents non résidents du pays étudié, et qui correspond au sixième secteur institutionnel.

Matchs contre le Reste du monde aux échecs[modifier | modifier le code]

En 1970, 1984 et 1988, l'URSS affronta une équipe des meilleurs joueurs du reste du monde. Après la disparition de l'URSS, un match fut organisé entre la Russie et les meilleurs joueurs du reste du monde qui comprenait des joueurs issus des anciennes républiques soviétiques : l'Ukraine et l'Arménie.

L'équipe du Reste du monde comprenait en 1970 le Danois Bent Larsen, les Américains Bobby Fischer et Samuel Reshevsky, le Hongrois Lajos Portisch, le Tchécoslovaque Vlastimil Hort, les Yougoslaves Svetozar Gligorić, Milan Matulović et Borislav Ivkov, l'Argentin Miguel Najdorf, l'Est-Allemand Wolfgang Uhlmann, l'Ouest-Allemand Klaus Darga et l'Islandais Friðrik Ólafsson.

En 1999, Garry Kasparov disputa une partie par internet contre des joueurs du monde entier[1].

En 2009, une équipe azerbaïdjanaise (Teimour Radjabov, Vugar Gashimov, Shakhriyar Mamedyarov, Gadir Gousseinov et Rauf Mamedov) a affronté dans un match rapide en huit rondes une sélection du reste du monde (Viswanathan Anand, Vladimir Kramnik, Sergueï Kariakine et Alexei Chirov) : victoire du Reste du monde, 21,5 à 10,5[2].

Le « reste du monde » en économie[modifier | modifier le code]

En science économique, le terme « reste du monde » désigne, en comptabilité nationale, l'ensemble des agents non résidents[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Olivier Breisacher, « Kasparov contre le reste du monde: la partie d'échecs a lieu sur le Net », Le Temps,‎ (ISSN 1423-3967, lire en ligne, consulté le )
  2. (en) Fide World team beats Azerbaidjan 21.5 - 10.5, chessbase, 2009.
  3. Denis Clerc et Jean-Paul Piriou, Lexique de sciences économiques et sociales, Paris, La Découverte, coll. « Repères », (lire en ligne Accès payant), p. 136

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]