Respiration complète

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

La respiration est un acte banal, nous respirons sans y penser, c'est une fonction que l'on appelle végétative. C'est la seule fonction vitale qui dépend du système neuro-végétatif que nous pouvons maîtriser.

La respiration participe à la régulation du système nerveux, de la circulation sanguine, et est donc importante voir capitale du point de vue physiologique.

Au niveau psychologique, la relation entre la respiration et l'état émotionnel n'est plus à prouver. En effet, la respiration est influencée par la vie psychique, et inversement. Il a été prouvé que lorsque l'anxiété d'une personne est élevée, elle respire plus rapidement et moins amplement. C'est ce qu'on appelle une polypnée, qui a pour conséquence d'aggraver la situation en augmentant les symptômes anxieux.

C'est pour cela que la respiration complète est essentielle.

La respiration complète, c’est 3 respirations assemblées :

La respiration abdominale, la respiration thoracique et la respiration claviculaire.

Donc, respiration complète = Respiration abdominale + thoracique + claviculaire

Pratiquer la respiration complète, c'est remplir d'air l'intégralité des 2 poumons. C'est donc la meilleure manière de respirer, car cela oxygène efficacement nos cellules, et donc de libérer un plus grand nombre de toxines[1].

Pranayama la pratique de la respiration dans le yoga[modifier | modifier le code]

Durant les 3 derniers millénaires, les yogis (personnes pratiquants le yoga) ont entraîné leur esprit à la méditation par la pratique d'une forme de respiration lente et profonde: PRANAYAMA, la science de maîtrise du souffle.

Le Pranayama est un terme sanskrit :

    « prana » veut dire énergie

    « ayama » se rapporte à la vitalité.

C'est inutile de faire du yoga en respirant mal ou insuffisamment.

Avant de se mettre à le faire seul, il est important  d'avoir eu un bon professeur. Celui-ci détéctera et corrigera les imperfections, lors des exercices, mais aussi sur la respiration elle-même.

Pour quelqu'un qui ne respire pas correctement, le fait de faire du yoga lui permettera d'apprendre à prendre conscience de la façon de respirer.

 Les 3 respirations[modifier | modifier le code]

Respiration abdominale[modifier | modifier le code]

La respiration abdominale remplit la partie inférieure des poumons, à hauteur du diaphragme. Il faudra alors pousser les muscles abdominaux en avant, tout en faisant pénétrer naturellement de l'air dans cette région. L'expiration est faite par la contraction des muscles de cette partie, le mouvement sera alors un mouvement inverse à celui de l'inspiration.

Les effets:  réduit la tension artérielle, règle une activité régulière des intestins.

Respiration thoracique[modifier | modifier le code]

La respiration thoracique remplit la partie du milieu des poumons, à hauteur des côtes. Il faudra alors écarter les côtes comme par un mouvement de soufflet en laissant entrer l'air. L'expiration sera, tout comme la respiration abdominale, le mouvement inverse.

Les effets: dégage la pression du cœur, rafraîchit la circulation sanguine sur le foie, la rate, l'estomac. Favorise l'élasticité de la cage thoracique.

Respiration claviculaire[modifier | modifier le code]

La respiration claviculaire oxygène la partie haute des poumons. Il faudra faire entrer l'air en gonflant la partie supérieure de la cage thoracique. Les clavicules monteront légèrement sans que vous ayez à faire un effort dans ce sens. L'expiration sera l'inverse.

Les effets: renforce les nœuds lymphatiques. Peut éviter nombre d'affections des voies respiratoires[2].

Conséquences d'une mauvaise respiration[modifier | modifier le code]

Quand les émotions prennent le dessus, que nous sommes angoissés ou stressés, nous respirons mal, nous avons le souffle court. Une mauvaise respiration peut entrainer :

-une fatigue du corps et de l'esprit

-stress

-problèmes digestifs

-palpitations

-manque de concentration

Bienfaits de la respiration complète[modifier | modifier le code]

Sur le plan physique   [modifier | modifier le code]

La respiration complète permet d'éliminer les toxines de l'organisme, d'améliorer la circulation du sang, de mieux régénèrer le corps, de mieux le détendre et de favoriser sa guérison.

Sur le plan mental     [modifier | modifier le code]

    La respiration complète rend l'esprit plus calme et plus clair, il permet d'avoir une meilleure confiance en soi, aussi de résoudre plus facilement les problèmes, et d'avoir plus de concentration et de mémoire.

Sur le plan émotionnel[modifier | modifier le code]

     La respiration complète permet de se libérer des tensions nerveuses.

Exercices[modifier | modifier le code]

 Prendre conscience des trois parties de la respiration complète[modifier | modifier le code]

1 – Il faut respirer une première fois pour remplir la partie haute, celle des épaules

Il faudra prendre conscience de ce qui se passe en vous

2 – Ensuite, il faudra respirer une deuxième fois pour remplir la partie du milieu, celle du thorax

Puis encore une fois, il faudra prendre conscience de ce qui se passe en vous

3 – Pour finir, respirez une dernière fois pour remplir la partie basse, celle du ventre.

Vous aurez sans doute remarqué que la respiration ventrale est la meilleure, celle qui permet le plus de se détendre[2].

Pratiquer le Yoga[modifier | modifier le code]

Pour pouvoir progresser dans le bon sens, le mieux est de s'adresser à des professionnels du yoga, pour cela, il suffit de consulter le sité de la fédération française de yoga

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « La « respiration complète » pour gérer l’angoisse et soigner l’anxiété | Vers une vie sereine », sur guerir-l-angoisse-et-la-depression.fr (consulté le 4 avril 2017)
  2. a et b « La respiration yogique complète », sur www.yogaindailylife.org (consulté le 4 avril 2017)

Liens externes[modifier | modifier le code]