Reproduction dans le règne végétal

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (mars 2012).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ou une de ses sections doit être recyclé (indiquez la date de pose grâce au paramètre date).

Une réorganisation et une clarification du contenu paraissent nécessaires. Discutez des points à améliorer en page de discussion ou précisez les sections à recycler en utilisant {{section à recycler}}.

La reproduction dans le règne végétal couvre la grande variété de systèmes de reproduction existant dans le règne végétal. Elle décrit la génération de nouvelles copies ou d'une progéniture, qui peut se faire par des moyens sexués ou asexués. La reproduction sexuée fuse les gamètes du parent ou parents pour produire des descendants génétiquement différents. En revanche, la reproduction asexuée n'implique pas la fusion de gamètes, et produit de nouveaux individus génétiquement identiques aux plantes mères et aux autres, sauf quand des mutations surviennent. Chez les plantes à graines, la progéniture peut être emballée dans une graine protectrice, qui sert d'agent de dispersion.

Reproduction asexuée[modifier | modifier le code]

Article connexe : Multiplication végétative.

Les plantes comprennent deux filières principales de reproduction asexuée pour produire de nouvelles plantes qui sont des clones génétiquement identiques à la plante mère. La reproduction végétative implique une partie végétative de la plante originale (rejets, bulbilles, stolons...) et se distingue de l'apomixie qui se sert parfois des graines et existe chez quelques organismes hors du monde des plantes.

La reproduction végétative naturelle se trouve en général chez les herbacées et les plantes ligneuses et vivaces. La plupart des plantes de reproduction végétative se sert de cette méthode pour se pérenniser (assurer sa survie d'une saison à l'autre) et pour s'agrandir. Dans une colonie de ces plantes, chaque individu ou ramet est identique aux autres dans la même colonie. La distance parcourue par une telle plante est limitée, même si quelques-unes peuvent produire des ramets à partir des rhizomes ou stolons pour occuper une grande surface. Dans un sens, ceci n'est pas un processus de reproduction mais un de sa survie et de l'agrandissement de sa masse.

Reproduction sexuée[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]