Représailles (théâtre)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Représailles (homonymie).
Représailles
Une partie des comédiens lors des saluts, le 13 novembre 2015 : Laurent Spielvogel, Marie-Anne Chazel, Michel Sardou, Emma Gamet et Valérie Vogt
Une partie des comédiens lors des saluts, le 13 novembre 2015 : Laurent Spielvogel, Marie-Anne Chazel, Michel Sardou, Emma Gamet et Valérie Vogt

Auteur Éric Assous
Genre Comédie, Vaudeville
Durée approximative h 40
Musique de scène François Peyrony
Date de création en français
Lieu de création en français Théâtre de la Michodière
Metteur en scène Anne Bourgeois
Rôle principal Marie-Anne Chazel (Rosalie)
Michel Sardou (Francis)

Représailles est une pièce de théâtre d'Éric Assous, mise en scène par Anne Bourgeois, assisté de Betty Lemoine, et représentée pour la première fois au Théâtre de la Michodière, à Paris, le , avec Marie-Anne Chazel et Michel Sardou dans les rôles principaux.

La pièce[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Francis (Michel Sardou) entouré de ses maîtresses.

Rosalie et Francis marient leur fille, Mélissa. Dans la chambre d'hôtel, Rosalie reproche à son mari de l'avoir délaissée toute la soirée et d'avoir préféré danser avec une « blondasse » que personne ne connaît... Même s'il nie, Francis est bien obligé d'avouer son infidélité devant les preuves accablantes que lui apporte sa femme. Elle découvre bien vite que la blondasse n'est pas sa seule maîtresse. Les représailles commencent...

Distribution[modifier | modifier le code]

Équipe technique et production[1][modifier | modifier le code]

Genèse[modifier | modifier le code]

C'est la deuxième fois que Michel Sardou joue une pièce d'Éric Assous, après Secret de famille en 2008-2009. C'est durant les représentations de la première pièce que le comédien commande à l'auteur une pièce sur le divorce. Le titre original était Le Gorille, en référence au personnage joué par Lino Ventura dans Le Gorille vous salue bien[2].

Autour de la pièce[modifier | modifier le code]

Michel Sardou et Marie-Anne Chazel sont mariés pour troisième fois après le film Cross en 1987 et la pièce de théâtre Comédie privée en 1999.

Représentations[modifier | modifier le code]

La pièce est jouée à Paris, au Théâtre de la Michodière du au , puis en tournée, du au [3].

Réception[modifier | modifier le code]

Le Figaro décrit Représailles comme une « bonne pièce qui répond du divertissement intelligent que l'on attend à la Michodière »[4]. Le site d'actualité du théâtre parisien, Monsieurtheatre.com parle de « réussite », souligne le jeu des acteurs en citant une « distribution talentueuse » et le décor et une scénographie « soignée[s] [...] en parfait [sic] harmonie avec l’univers des personnages »[5]. Quant au Parisien, il estime avoir connu Éric Assous « plus fin » mais que « ses répliques sont bien troussées et [qu']il exploite parfaitement la personnalité de ses acteurs »[6].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Programme du spectacle
  2. Bertrand Tessier, Sardou : 50 années ensemble, Fayard, 2015, p. 284
  3. Interview de Michel Sardou et Marie-Anne Chazel à On n'est pas couché sur France 2, 12 septembre 2015. Disponible sur YouTube.
  4. Armelle Héliot, « Représailles, l'art changeant d'Eric Assous », sur Le Figaro, (consulté le 20 novembre 2015)
  5. « Représailles », sur Monsieurtheatre.com, (consulté le 20 novembre 2015)
  6. T.D., « Michel Sardou super râleur », sur Le Parisien, (consulté le 20 novembre 2015)