Renrou sousuo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Renrou sousuo (en chinois 人肉搜索) ou Renrou sousuo yinqing (en chinois 人肉搜索引擎) (人肉 Renrou Chair humaine, 搜索 Sousuo recherche, 引擎 yinqing moteur soit moteur de recherche de chair humaine[1],[2]), est une expression chinoise pour désigner des groupes d'internautes qui recherchent des informations personnelles et exercent des pressions sur des individus.

Cette pratique bénéficie de l'expansion de l'internet chinois fort d'environ 330 millions d'usagers en août 2009 (à titre de comparaison, pour les États-Unis: 217 millions - années et références de ces chiffres à compléter).

Histoire[modifier | modifier le code]

Le portail internet Mop, dont le siège est à Pékin, est le site qui a lancé cette pratique. Il est géré notamment par Du Peiyuan, 26 ans.

À l'origine en 1997, le site s'était dédié aux jeux vidéo et télévisés. Puis le site s'est ouvert à d'autre sujets, en gardant cette culture de la recherche et de l'échange.

Buts[modifier | modifier le code]

Les buts sont variables : faire pression sur un homme marié qui a trompé sa femme ; dénoncer un fonctionnaire qui serait corrompu ; retrouver un ami perdu[3].

Moyens[modifier | modifier le code]

Cela démarre souvent d'un nom laissé sur un blog ou sur un forum[1]. Ensuite des internautes recherchent des informations personnelles sur cette personne[1]. Enfin, des pressions téléphoniques sont faites directement sur la personne, sur l'entreprise où elle travaille ou des tags sont fait sur les murs de son domicile[3].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c (en) Fleshing out the truth. sur China Observer. Ici la version en cache sur google
  2. Les nouveaux gardes rouges LE MONDE | 23.08.08 | 17h09 • Mis à jour le 24.08.08 | 20h59
  3. a et b (fr) Libération du 16 janvier 2009 page 6