Rengha Rodewill

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Rengha Rodewill, née le à Hagen, est une photographe, auteur, peintre, graphiste et danseuse allemande.

Biographie et œuvres[modifier | modifier le code]

Rengha Rodewill a grandi à Hagen. Elle a étudié la danse scénique avec Ingeburg Schubert-Neumann[1] à Hagen et la peinture avec Will D. Nagel[1],[2]. Après avoir étudié en Italie et en Espagne, elle a déménagé à Berlin en 1978 et y a ouvert un studio à Potsdam-Babelsberg en 1998[1],[2].

De 2000 jusqu'à la mort de Strittmatter en 2011, Rodewill a eu un échange artistique avec Eva Strittmatter, dont les poèmes font également partie de sa première publication de livre Zwischenspiel - Lyrik, Fotografie (2010)[2]. En mai 2003, Strittmatter a lu ses poèmes lors d'un vernissage en plein air dans le jardin de l'atelier de Rengha Rodewill. La lecture a été interrompue par un violent orage en mai et a ensuite été désignée sous le nom de Donnerdichtung[3]. La première du livre Interlude[4] et l'exposition des photographies de Rodewill a eu lieu en octobre 2010 au Deutsche Oper Berlin[5]. Le discours d'ouverture a été prononcé par l'intendant Kirsten Harms[4]. Les poèmes d'Eva Schrittmatter ont été lus par l'actrice Barbara Schnitzler, fille d'Inge Keller et Karl-Eduard von Schnitzler. Le 8 février 2011, Plöttner Verlag a organisé un événement commémoratif au Alte Handelsbörse Leipzig pour marquer le 81e anniversaire du poète[6] Rengha Rodewill, qui a parlé du livre Zwischenspiel et son lien avec la poétesse, du journaliste et auteur Irmtraud Gutschke et de l'actrice Jutta Hoffmann, a récité les poèmes d'Eva Strittmatter. Le modérateur était Michael Hametner[7]de MDR Figaro.

Crossover[modifier | modifier le code]

Rodewill a eu des expositions dans le pays et à l'étranger. Elle a également initié de nombreux projets de crossover. Pour les expositions et les événements de Rodewill, qu'elle a organisé pendant de nombreuses années, des artistes de renom sont apparus sans frais. En avril 2006, l'événement caritatif Benefizzz for Kids[8] pour les enfants malades en Israël a eu lieu à l'Institut Julius Stern de l'Université des Arts de Berlin. Les recettes ont été versées au Keren Hayesod Vereinigte Israel Aktion e.V... L'actrice Brigitte Grothum a lu un extrait du Petit Prince d'Antoine de Saint-Exupéry. Harald Pignatelli de la Rundfunk Berlin-Brandebourg a accueilli l'événement. L'événement caritatif Save the date for charity[9] pour la Ligue allemande contre les rhumatismes a eu lieu en octobre 2008 à l'Institut Julius Stern de l'Université des Arts de Berlin. L'actrice Barbara Schnitzler du Deutsches Theater Berlin a lu Effi Briest de Theodor Fontane, des solistes de l'Institut Julius Stern ont donné des concerts. En octobre 2000, Rodewill expose ses œuvres à la Galerie Ufer 55 à Berlin sous le titre Moments. Avec le clarinettiste de jazz Rolf Kühn, il est le frère aîné du pianiste Joachim Kühn[4], et son trio, un concert de jazz en direct a eu lieu à l'ouverture. À la Fondation Friedrich Naumann à Potsdam-Babelsberg, Rodewill a présenté en mai 2004 des objets et des collages de matériaux sous le titre BTrachtungsweisen[10], des images du cycle Serie im Quadrat, objets et collages de matériaux.

Pour le 100e anniversaire du poète juif Mascha Kaléko, Rodewill a créé une installation en deux parties. L'exposition Hommage à Mascha Kaléko a été présentée en septembre 2007 au Musée Georg Kolbe[11] Berlin. L'écrivain Jutta Rosenkranz a accompagné l'événement d'une lecture de sa biographie de Mascha Kaléko. L'auteur de crimes Horst Bosetzky a lu un extrait de son roman à succès Brennholz für Kartoffelschalen en avril 2008 à l'occasion d'une remise de chèque à l'hôpital Josephinchen, Children's Hospital de l'hôpital St. Joseph. Les remerciements ont été exprimés par le conseiller municipal pour la santé et les affaires sociales dans le district de Berlin-Tempelhof, Sibyll-Anka Klotz[4]. En septembre 2009, l'actrice et chanteuse Gisela May a lu un extrait de son livre Es wechseln die Zeiten à la clinique pour enfants de l'hôpital St. Joseph., à l'occasion de l'événement caritatif Benefiz für Spatz de Rengha Rodewill[12], la présentatrice Madeleine Wehle de Rundfunk Berlin-Brandebourg a dirigé l'événement.

Les œuvres d'art de Rodewill appartiennent à des particuliers et se trouvent dans des collections[1],[2]. Rengha Rodewill vit à Berlin et travaille comme photographe et auteur[1],[2].

Publications[modifier | modifier le code]

Littérature[modifier | modifier le code]

Weblinks[modifier | modifier le code]

Interviews[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d et e Künstlerin Rengha Rodewill auf der Suche nach Harmonie, HagenBuch 2009, S.125–128, ardenkuverlag, Hagen (ISBN 978-3-93207-087-7)
  2. a b c d et e Kurzvita in der Autorenhomepage
  3. Donnerdichtung Streitschrift-Satire für Eva Strittmatter statt Eva Erb, in Spoken Word Berlin, 18. Mai 2003
  4. a b c et d Veranstaltungen in der Website Agentur Wort und Kunst
  5. Deutsche Oper Berlin auf YouTube, 24. Mai 2015
  6. Eva Strittmatter Abend, Alte Handelsbörse (Leipzig), auf vimeo, Februar 2011
  7. Eva Strittmatter Abend (Einleitung), Alte Handelsbörse (Leipzig), auf vimeo, Februar 2011
  8. Benefizzz for kids auf openPR, 14. Februar 2006
  9. Save the date for charity auf openPR, 30. September 2008
  10. BTrachtungsweisen auf YouTube, 30. November 2017
  11. Georg Kolbe Museum auf YouTube, 24. Mai 2015
  12. Benefiz für Spatz auf Gateo Online-Zeitung, 11. August 2009

Liens externes[modifier | modifier le code]