Rendez-vous du carnet de voyage de Clermont-Ferrand

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Rendez-vous
du carnet de voyage
Logo
Logo
Type Festival du carnet de voyage
Pays Drapeau de la France France
Localisation Polydome, Clermont-Ferrand
Coordonnées 45° 46′ 59″ nord, 3° 04′ 56″ est
Date de la première édition 2000
Fréquentation Environ 20 000[1] visiteurs
Organisateur(s) Association Il faut aller voir
Site web rendezvous-carnetdevoyage.com

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Rendez-vous du carnet de voyage

Géolocalisation sur la carte : Clermont Auvergne Métropole

(Voir situation sur carte : Clermont Auvergne Métropole)
Rendez-vous du carnet de voyage

Rendez-vous du carnet de voyage (appelée ainsi depuis 2011[2]), anciennement nommée biennale du carnet de voyage[3],[Note 1], est une manifestation qui a lieu chaque année au Polydome de Clermont-Ferrand depuis mai 2000, autour du thème du carnet de voyage. Fondée par le journaliste, communicant et voyageur français Michel Renaud, elle est organisée par l'association Il faut aller voir. Elle consiste en des expositions, des débats, des projections et des conférences. Plusieurs prix sont également remis au cours de l'évènement.

Présentation[modifier | modifier le code]

Initialement « Biennale », mais ayant toujours eu lieu annuellement, elle se nomme « Rendez-vous du carnet de voyage » depuis la 12e édition en 2011. L'édition 2014 était la quinzième édition[4].

La manifestation est organisée par l'association Il faut aller voir[Note 2] (IFAV), créée en 1998. Elle propose exposition de carnets de voyages, rencontres avec des carnettistes, auteurs et illustrateurs, conférences, projections et ateliers. Chaque année, le Rendez-vous met en avant un ou plusieurs thèmes (pays ou région du monde, genre de carnets, etc). Plusieurs prix sont décernés.

En 2013, la manifestation a accueilli 10 000 personnes sur trois journées[5].

Le 7 janvier 2015, son fondateur Michel Renaud, venu de Clermont-Ferrand pour rendre certains de ses dessins à Cabu — invité d'honneur de l'édition 2014 — est assassiné lors de la fusillade au siège de Charlie Hebdo[6],[7],[8].

Prix décernés[modifier | modifier le code]

Plusieurs prix sont décernés chaque année :

  • Grand prix de la fondation d'entreprise Michelin, ou Grand prix Michelin, remis aux auteurs du meilleur carnet de voyages ;
  • Prix du carnet de voyage international, carnet édité à l'étranger ;
  • Prix du club de la presse Auvergne, carnet réalisé sur le terrain mêlant reportages et témoignages ;
  • Prix mer & voyages - Carnets de voyage en cargo ;
  • Coup de cœur - Meilleur film de voyage ;
  • Prix du carnet de voyage numérique ;
  • Prix du public Nouvelle frontières, décerné par les visiteurs pendant la manifestation ;
  • Prix de l'écriture ;
  • Prix universitaire international du carnet de voyage étudiant, remis depuis 2013 par l'université Blaise-Pascal, pour le meilleur carnet réalisé par un(e) étudiant(e)[9] ;
  • Prix du carnet Écoles-Collèges-Lycées ;
  • Prix Vulcania, pour un carnet en terres volcaniques ;

Palmarès du Grand Prix Fondation d'Entreprise Michelin[modifier | modifier le code]

  • 2006 : Damien Roudeau pour De Bric et de broc : Un an avec les Compagnons du Partage (2003-2004)[10].
  • 2008 : Troub's pour Le Paradis... en quelque sorte.
  • 2014 : Benjamin Flao et Troub's, Va'a, éditions Futuropolis.
  • 2015 : Simon, Voyage d'encre, éditions Akinomé.
  • 2016 : Camille Lebon et Johanna Thomé de Souza, Rio Nosso, Editions de La Martinière

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Même quand l'évènement s'appelait « Biennale du carnet de voyage », sa fréquence a toujours été annuelle depuis sa première édition en 2000.
  2. L'expression a été empruntée à la voyageuse suisse Ella Maillart.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « André Chassaigne : "Rassemblons-nous autour des valeurs républicaines" », L'Humanité,  : « Au-delà des 20 000 visiteurs du « Rendez-vous du carnet de voyage » ».
  2. « Du 18 au 20 novembre : Le Biennale du carnet de voyage revient sous un autre nom et une centaine d’auteurs », La Montagne, .
  3. Jenaïe Attar, « La Biennale du carnet de voyage à Clermont-Ferrand », sur routard.com, .
  4. Fabrice Drouzy, « Clermont-Ferrand referme son carnet 2014 », Libération, .
  5. Fabrice Drouzy, « Clermont, toujours au rendez-vous », Libération, .
  6. Geneviève Colonna d'Istria, « "Charlie Hebdo" : le Clermontois Michel Renaud mort dans l'attentat », sur lepoint.fr, (consulté le 8 janvier 2015).
  7. Manuel Armand, « Michel Renaud, l’insatiable voyageur », Le Monde, 8 janvier 2015.
  8. L'ultime voyage de Michel Renaud, Libération.
  9. Site de l'université Blaise-Pascal de Clermont-Ferrand
  10. « Conférence : Damien Roudeau, dessinateur, graphiste », sur carnettistes.rendezvous-carnetdevoyage.com (consulté le 31 janvier 2015).
  11. « Fiche Claire et Reno Marca », sur carnettistes.rendezvous-carnetdevoyage.com (consulté le 31 janvier 2015).
  12. « Deux prix pour Alternatives à la Biennale du carnet de voyage », sur www.editionsalternatives.com, (consulté le 30 janvier 2015).
  13. « Dupuy et Berberian auteurs du meilleur carnet de voyage 2012 », sur magazine-litteraire.com, .
  14. « Salaam Palestine remporte le grand prix et le prix de la presse au Rendez-vous clermontois », La Montagne,  ; « Salaam Palestine », Le Monde diplomatique (Alain Gresh), .

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]