Renault Clio II

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Renault Clio S1600)

Renault Clio II
Renault Clio II
Renault Clio II phase 2 de 2003, 5 portes.

Appelé aussi Renault Clio Campus
Renault Clio Mio
Renault Clio Storia
Renault Lutécia
Renault Symbol
Marque Renault
Années de production 1998 - 2016
Phase 1 : 1998 - 2003
Phase 2 : 2001 - 2005
Phase 3 : 2003 - 2006
Phase 4 : 2006 - 2009
Phase 5 : 2009 - 2012
Phase 6 : 2012 - 2016
Production 5 631 000 exemplaire(s)
Classe Citadine
Usine(s) d’assemblage Drapeau de la France Flins
Drapeau de l'Espagne Valladolid
Drapeau de la Slovénie Novo Mesto
Drapeau de l'Argentine Córdoba
Drapeau de la Colombie Envigado
Drapeau du Brésil Curitiba
Drapeau de la Turquie Bursa
Drapeau du Mexique Aguascalientes
Moteur et transmission
Énergie Essence, diesel et GPL
Moteur(s) Essence
moteur D :
999 cm3 (export)
1 149 cm3
moteur Energy :
1 390 cm3
moteur K :
1 390 cm3
1 598 cm3
moteur F :
1 998 cm3
moteur V6 ESL :
2 946 cm3
Diesel atmosphérique
moteur F :
1 870 cm3
Diesel turbo
moteur F :
1 870 cm3
moteur K :
1 461 cm3
Position du moteur Transversale avant
Cylindrée 999 à 2 946 cm3
Puissance maximale 54 à 255 ch DIN (40 à 188 kW)
Couple maximal 81 à 300 N m
Transmission Traction ou propulsion
Boîte de vitesses Manuelle à 5 rapports
Automatique à 4 rapports (DP0)
Masse et performances
Masse à vide 915 à 1 015 kg
Vitesse maximale 144 à 222 km/h
Accélération 0 à 100 km/h en 6,9 à 18,2 s
Consommation mixte 3,7 à 18,5 L/100 km
Émission de CO2 110 à 184 g/km
Châssis - Carrosserie
Carrosserie(s) Berline bicorps 3 portes,
5 places
Berline bicorps 5 portes,
5 places
Berline tricorps 4 portes,
5 places
Plate-forme Renault A
Châssis Renault Clio II
Coefficient de traînée 0,35[1]
Dimensions
Longueur 3 818 mm
Largeur 1 640 mm
Hauteur 1 437 mm
Sécurité
Note Euro NCAP 4/5 étoiles (2000)
Chronologie des modèles

La Renault Clio II est une citadine produite par le constructeur automobile français Renault de mars 1998 à 2012, et jusqu'à 2016 pour la Clio Mio. Il s'agit de la deuxième génération de Clio, elle connait un grand succès sur le marché français en étant la voiture la plus vendue en 1998, 1999, 2000, 2002 et 2003, disputant la première place à sa principale rivale qu'est la Peugeot 206.

Il s'agit de l'une des premières voitures à offrir en série sur tous les modèles la direction assistée, le double airbag et les vitres teintées, ainsi que l'ABS à partir de . Techniquement, elle reprend le train avant amélioré de la Clio I lui-même dérivé des Renault 9 et Renault 11. Le train arrière est entièrement nouveau, de type « essieu souple en H ». Une version tricorps sort 1999, sous le nom de Renault Clio Symbol et destinée à certains marchés.

Au niveau des motorisations, les moteurs sont globalement peu gourmands en carburant. Les moteurs 1.9 D (atmosphérique) se révèlent très endurants mais les 65 chevaux sont parfois à la peine. En revanche, le 1.9 dTi (turbo) est plus performant avec ses 80 chevaux. Aucun souci majeur ne sera relevé sur ce dernier, si ce n'est un encrassement rapide de la vanne EGR ou la casse du capteur PMH. Ces deux moteurs sont notamment réputés comme étant les derniers diesel « increvables » chez Renault, avant que la marque n'introduise les dCi (à injection par rampe commune). La Clio II connaît en 2000 le lancement d'une version sportive à moteur central, la Clio V6.

La Clio II est produite jusqu'en 2016 pour certains marchés de l'Amérique du Sud (Mercosur) sous le nom de Clio Mio, avec un dernier restylage qui mélange les styles : Clio Campus et Clio IV pour l'extérieur, et Clio II phase 1 restylée pour l'intérieur. Elle est également exportée en Algérie depuis le Mercosur sous le nom de Clio Campus avec la même face arrière que la Campus européenne, mais avec la face avant de la version Mercosur et un unique moteur essence 1.2 16V.

Historique[modifier | modifier le code]

Contexte[modifier | modifier le code]

Au milieu des années 1990, Renault se trouve dans la nécessité de remplacer la Clio I, qui n'est plus en tête du marché. En 1997, Volkswagen lance la Golf IV à un prix inférieur à la Golf III et établit ainsi un nouveau standard sur le marché automobile européen. Renault se retrouve donc contraint de réagir en proposant une voiture plus abordable pour rester compétitif sur le marché.

Développement et conception[modifier | modifier le code]

La Renault Clio I, prédécesseure de la Clio II.

Le développement de la successeure de la Clio I est donc lancé, sous le nom de projet X65. L'ingénieur Pierre Beuzit est nommé chef du projet, et négocie un investissement total de 7,5 milliards de francs, soit 1 milliard de plus que pour la Clio I. Le développement seul de la voiture s'élève à 3,3 milliards de francs et s'étale sur une période de près de 40 mois, au cours de laquelle Renault procède à la location d'un grand immeuble de six étages avec 12 000 m2 de bureaux, à Saint-Quentin-en-Yvelines.

La nouvelle Clio II ne reprend que peu d'éléments mécanique de son aînée, mais retrouve une silhouette similaire et se positionne sur le même segment de la gamme. Elle garde donc le nom de Clio, à la demande du président du groupe Renault de l'époque Louis Schweitzer, qui choisit de capitaliser sur l'image de marque de la Clio, voiture la plus vendue en Europe pendant six ans. Pour faire des économies de temps et d'argent, le constructeur maximise la conception et la production en sous-traitance afin de réduire le temps de montage et augmenter la qualité de la voiture, quitte à payer plus cher les fournisseurs, et poursuit cette approche économique en simplifiant et minimisant le nombre de pièces.

Dans l'usine Renault de Flins, la production de la Clio I est stoppée avant la fin de l'année 1997 afin de profiter de la période des vacances de Noël pour finaliser la modernisation des lignes d'assemblage, permettant ainsi de lancer simultanément toute la production de la Clio II[2].

Présentation, lancement et améliorations[modifier | modifier le code]

Intérieur de la Clio II phase 1.

La Clio II est officiellement lancée le [3]. Les prix s'échelonnent de 11 300 à 16 000  hors options. En est lancée la commercialisation de la Clio RS (pour « Renault Sport ») avec le « moteur F » 2.0L de type F4R, plus communément appelée Clio RS1. En novembre 2000 est lancée la Renault Clio V6. En apparait la Clio RS Limited, version plus luxueuse.

Phase 2[modifier | modifier le code]

Intérieur de la Clio II phase 2.

Avec le restylage intervenu en juin 2001, la Clio II se présente avec une apparence plus affirmée et plus proche du style de la gamme Renault. À l'extérieur, les modifications les plus notables se concentrent visuellement sur la face avant, la Clio troque ses phares arrondis pour des plus triangulaires, et hérite d'une calandre à deux grilles qui englobe de part et d'autre le losange du logo de Renault. À l'arrière, les feux sont également remaniés, avec un cerclage blanc pour les feux de reculs, et la partie plastique du bouclier est raccourcie pour remonter jusqu'aux phares. De plus, on peut noter que l'antenne radio passe de l'avant du pavillon à l'arrière.

Phase 2.

D'importants changements sont effectués à l'intérieur de la voiture. Le tableau de bord est entièrement nouveau, et bénéficie d'améliorations en termes de qualité, grâce à l'utilisation de matériaux moussés et thermogainés, et à des assemblages plus soignés[4]. Les niveaux d'équipement deviennent : « Authentique », « Expression », « Dynamique », « Privilège », et « Initiale » pour la version la plus luxueuse, auxquelles s'ajoutent des versions spéciales limitées ainsi que les versions sportives. Technologiquement, la « phase 2 » adopte une architecture électronique multiplexée permettant d'intégrer de nouveaux équipements tels que les phares et essuie-glace automatique, ou encore le régulateur de vitesse.

Phase 3[modifier | modifier le code]

Phase 3.

En , la phase 3 (« Génération 2004 ») apporte quelques modifications légères : le bouclier avant, comportant une entrée d'air inférieure trapézoïdale, un écran digital remplace les aiguilles des indicateurs de température d'eau et niveau de carburant, les panneaux de portes arrière deviennent thermogainés, l'insonorisation est améliorée.

Renault investit 31,7 millions d'euros pour le lancement de cette Clio Génération 2004 : modifications techniques, nouveau moteur 1.5 dCi 100ch, nouvelle version RS…

La gamme est remaniée et calquée sur celle de la Mégane II. Les niveaux d'équipements deviennent : Pack, Confort, Confort Pack-Clim, Sport, Luxe et Initiale, auxquels se croisent 3 ambiances : Authentique, Dynamique et Privilège. Avec une gamme de 10 motorisations et 3 boîtes de vitesses, le client a le choix entre 97 versions possibles contre 45 auparavant. Un vrai casse-tête pour le client et même pour les commerciaux qui ne s'y retrouvent plus (certaines combinaisons ne sont pas possibles).

En arrive la Clio Campus, d'abord en série limitée avant d'intégrer la gamme (il s'agit d'une Clio II version Campus, différente de la Clio Campus sortie en ).

En arrive la « Génération 2005 » avec une gamme simplifiée : Pack Authentique, Campus, Campus Clim, Extrême, Sport Dynamique et Luxe Privilège.

En arrive la Clio III. La Clio II poursuit sa carrière avant de devenir la Clio Campus en . En est arrêtée la fabrication de la Clio II RS.

Phase 4[modifier | modifier le code]

Phase 4.

En , la Clio II cohabite au sein de la gamme avec la Clio III, sous l'appellation « Renault Clio Campus » en Europe de l'Ouest : nouveau bouclier avant, nouveau hayon sans plaque d'immatriculation (désormais fixée sur le pare-chocs). La gamme est simplifiée en 3 et 5 portes. Les finitions et les motorisations disponibles varient suivant les années. Le nom peut varier selon les pays, le modèle est par exemple appelé Clio Storia en Italie ou Clio en Amérique latine[5].

La planche de bord redevient en plastique dur et certains détails de finition laissent à penser que des économies ont été faites. Certains équipements disparaissent du catalogue.

Elle est produite à l'usine slovène de Novo Mesto aux côtés de la Twingo II. De juin à , une partie de la production est rapatriée en France dans l'Usine Renault de Flins pour faire face à la saturation de l'usine slovène qui tourne à plein régime grâce au succès de la Twingo II. Annoncée par les médias comme un grand retour en France, la production est en fait temporaire avec un objectif d'environ 8 000 exemplaires et la production slovène continue en parallèle.

Elle est restylée au Brésil en 2011 et bénéficie d'une nouvelle face arrière avec le monogramme Clio positionné sous le logo[5].

Phase 5[modifier | modifier le code]

Phase 5.

La Clio Campus bénéficie d'un dernier restylage en juin 2009 qui concerne la calandre (qui perd ses « narines » typiques du style Renault du début des années 2000), le bouclier avant et les rétroviseurs (plus grands, empruntés aux Twingo II phase 1 et Wind). Les moteurs restent les mêmes et les prix sont en baisse notable. Cette Clio Campus Évolution concurrence la Peugeot 206+ et elle existe en France en finition Authentique (qui deviendra Access fin 2009), Dynamique, et Campus.com. Elle n'est pas disponible au Brésil[5]. Elle est produite principalement à l'usine slovène de Novo Mesto aux côtés de la Twingo II, avec un retour à Flins pour la série spéciale Campus.com.

En 2011, ne restent au catalogue que les finitions Authentique ou .Com avec comme seul moteur le 1.2 16v 75ch Eco2 certifié Euro5 (norme antipollution).

Clio Mio[modifier | modifier le code]

La Clio II continue sa carrière sur certains marchés du Mercosur sous l'appellation Renault Clio Mio. Elle est également exportée vers le Maghreb en gardant l'appellation Clio Campus[6],[7]. Elle bénéficie d'un restylage façon Clio IV et propose un moteur inédit en Europe. Sa carrière se poursuit jusqu'en 2016.

Les différentes versions[modifier | modifier le code]

Finitions[modifier | modifier le code]

  • Base (entrée de gamme)
  • RTA
  • RTE (milieu de gamme)
  • RXE (nouveau milieu de gamme courant 2000, après la suppression du niveau RTA)
  • RXT (haut de gamme)
  • Initiale (luxe)
  • SI (essence et dti)
  • Sport (1.6 16v) (Version sport avant l'arrivée de la RS)
  • Renault Sport 2.0

Les séries limitées[modifier | modifier le code]

Tech Run[modifier | modifier le code]

Un an après son lancement, en juillet 1999, la première série limitée de la Clio II est lancée sur la marché et limitée à 5 000 exemplaires. La « Tech Run » aborde un style plus sportif, en complétant la finition « SI » avec des jantes alliage et un autoradio, mais surtout en inaugurant le nouveau moteur 1.4 16v 95 ch, par la suite appliqué à d'autres modèles de la gamme[8].

Myriade[modifier | modifier le code]

Lancée en même temps que la « Tech Run », cette série limitée propose un équipement complet, avec une radio-cassette et des vitres électriques sur la base de la finition « RTA ». Elle est disponible en versions 3 ou 5 portes, avec un choix de quatre motorisations, pour un total de 7 000 exemplaires[9].

MTV[modifier | modifier le code]

Détail de l'arrière d'une Clio II « MTV ».

En mars 2000, Renault lance la Clio II « MTV », une édition spéciale aux couleurs de la célèbre chaîne de musique américaine. Elle est équipée d'un système audio plus performant avec un lecteur CD 4 × 30 W de 8 haut-parleurs, d'une sellerie en tissu exclusif bleu « MTV » avec panneaux de portes assortis, d'une couleur spécifique sur la façade d'autoradio, de grilles de haut-parleurs et de platine de portes, de surtapis avant griffés « MTV » et de compteurs à fond blanc. En plus, elles est disponible dans une couleur exclusive, le Steppe (191)[10].

Ludo[modifier | modifier le code]

Sortie en novembre 2000, la Clio « Ludo » limitée à 14 000 exemplaires propose de compléter la finition « RTE » avec quelques éléments empruntés à la finition supérieure « RXE ». Elle dispose notamment de la couleur Noir (694) exclusive et d'un toit ouvrant électrique en verre avec rideau[11].

Extrême[modifier | modifier le code]

Première série spéciale à porter ce nom, la version « Extrême » initiale, sortie en , ajoute quelques éléments supplémentaires à la finition « RXE ». En plus des logos « Extrême » sur les baguettes de portes, cette version ajoute le lecteur Radiosat 6000 CD avec commandes au volant, la climatisation avec filtre à particules, et le pare-brise réfléchissant[12].

Limited[modifier | modifier le code]

Unique série limitée de la Clio II RS phase 1, la « Limited » sortie en janvier 2001 célèbre le premier anniversaire de la version sportive de la Clio. Elle est disponible en une seule couleur, le Vert Scarabée (296) unique à cette version[13].

Jean Ragnotti[modifier | modifier le code]

Reprenant la base de la Clio RS, elle tire son nom du célèbre pilote automobile français Jean Ragnotti, et est sortie en juillet 2002. Cette version est plus légère de 80 kg et moins chère que la Clio RS de base. Elle est produite à 3 000 exemplaires, dont 300 pour la France, tandis qu'en Espagne elle est appelée « Clio RS 2.0 16v S », et « Clio 172 Cup » au Royaume-Uni. Elle est équipée d'une couleur unique à cette version, le Bleu Mondial, ainsi que des jantes 16 pouces « Turini » exclusives elles aussi. Elle est techniquement améliorée, les voies sont élargies de 20 mm à l'avant et de 10 mm à l'arrière, l'assiette est abaissée de 3 mm, et la direction comme les amortisseurs sont aussi modifiés. Les équipements intérieurs sont fortement réduits dans un esprit de réduction de la masse de la voiture. Ainsi, l'ABS, l'ESP, les airbags latéraux, la climatisations, l'essuie-vitre automatique, l'essuie-glace de lunette arrière, la roue de secours, les phares au xénon, les lave-phares et la ceinture de sécurité centrale arrière sont supprimés. Sont ajoutés des inserts de la couleur de la voiture sur le volant et le tableau de bord, ainsi qu'une signature de Jean Ragnotti à l'intérieur de la boîte à gants[14].

PlayStation 2[modifier | modifier le code]

En octobre 2002, Renault lance la Clio II « PlayStation 2 », s'adressant à une clientèle plus jeune. Basée sur la finition « Expression », elle reprend sur son hayon le logo de la PlayStation 2, console de Sony sortie deux ans plus tôt. Elle est disponible dans 12 couleurs, et possède un becquet arrière, des enjoliveurs 14 pouces « Ursa », un boucliers de la même couleur que la voiture, et des projecteurs antibrouillard. À l'intérieur, elle est équipée de sièges sport maille « Mossa », d'inserts aluminium sur planche de bord, de cadrans cerclés en aluminium, d'un volant cuir, de l'ordinateur de bord, d'une climatisation manuelle, et d'un meilleur équipement audio[15].

Billabong[modifier | modifier le code]

Basée sur la finition « Expression », cette série signe un partenariat entre Renault et Billabong, entreprise australienne spécialisée dans l'équipement de surf. Elle peut être équipée de 6 coloris différents, donc l'exclusif Vert Citron (D99). Produite à 33 000 exemplaires dont 10 000 pour la France, elle est équipée de série d'un becquet arrière, de projecteurs antibrouillard, de rétroviseurs extérieurs couleur carrosserie, et de divers logos « Billabong » sur portes arrière[16].

PS2[modifier | modifier le code]

Limitée à seulement 200 exemplaires, la Clio II RS « PS2 » lancée en juin 2003 prend la suite de la série « Jean Ragnotti », commercialisée un an plus tôt. Elle en reprend toutes les caractéristiques, les seules différences étant sa couleur Gris Iceberg et l'ajout d'une climatisation manuelle. Malgré son nom, elle n'a pas de lien avec la série limitée précédente, la Clio II « PlayStation 2 »[17].

Pack Clim[modifier | modifier le code]

Commercialisée en octobre 2003, la « Pack Clim » est basée sur la finition « Expression », mais est dotée de la climatisation et d'un lecteur CD de série. Elle est disponible avec toutes les motorisations de la gamme, les moteurs 1.6 16v et 2.0 16v et la boîte automatique exclus[18].

Team[modifier | modifier le code]

Après les séries « Jean Ragnotti » et « PS2 », Renault présente en septembre 2004 une troisième série limitée sur base de la Clio RS. La « Team » est lancée dans l'objectif de proposer une alternative moins chère à la « RS », grâce à la suppression de quelques équipements. Les phares au xénon, les lave-phares, la climatisation régulée, le système audio et la banquette arrière fractionnable sont retirés, au profit de logos « Renault Sport » sur les seuils de portes, la baguette de planche de bord, le hayon et les ailes avant[19].

Bye Bye[modifier | modifier le code]

Après 14 ans de commercialisation, la Clio II tire sa révérence avec une série spéciale nommée « Bye Bye », disponible en France jusqu'à la fin de l'année 2012. Comme pour la Renault 4 et la Supercinq, cette série spéciale est un hommage à la fin de la carrière européenne de la Clio II, bien que contrairement à ces dernières, la mention « Bye Bye » ne soit pas visible sur la voiture. La série « Bye Bye » propose une unique motorisation, un moteur essence 1.2 16V de 75 ch, avec deux versions disponibles : une version 3 portes et une version 5 portes « Pack Clim » mieux équipée. À l'extérieur, elle adopte des coiffes de rétroviseurs et des enjoliveurs « Dark Metal » ainsi que des masques de feux noirs. La roue de secours devient une option, seul un kit de réparation est fourni en série[20].

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Chaîne cinématique[modifier | modifier le code]

Motorisations[modifier | modifier le code]

Le moteur 1.0 n'a pas été commercialisé en Europe.

Essence
Modèle et boîte Construction Moteur Cylindrée Performance Couple 0 à 100 km/h Vitesse maximale Consommation et émissions de CO2
Renault Clio II 1.0 8v 4 cylindres en ligne
D7D
999 cm3
(1,0 L)
43 kW (58 ch) à 5 500 tr/min 81 N m à 4 250 tr/min 18,2 s 144 km/h 6,3 L/100 km
-
Renault Clio II 1.0 16v 4 cylindres en ligne
D4D
999 cm3
(1,0 L)
57 kW (77 ch) à 6 000 tr/min 100 N m à 4 250 tr/min 14,1 s 167 km/h 6,7 L/100 km
-
Renault Clio II 1.2 8v 03/1998 - 2011 4 cylindres en ligne
D7F 746
1 149 cm3
(1,2 L)
44 kW (60 ch) à 5 250 tr/min 93 N m à 2 500 tr/min 15 s 160 km/h 6,2 L/100 km
143 g/km
Renault Clio II 1.2 16v
(boîte manu. 5)
03/1998 - 2016 4 cylindres en ligne
D4F
1 149 cm3
(1,2 L)
55 kW (75 ch) à 5 500 tr/min 105 N m à 3 500 tr/min 13 s 192 km/h 5,9 L/100 km
139 g/km
Renault Clio II 1.2 16v
(boîte auto. 5)
09/2003 - 2016 4 cylindres en ligne
D4F
1 149 cm3
(1,2 L)
55 kW (75 ch) à 5 500 tr/min 105 N m à 3 500 tr/min 13,3 s 168 km/h 5,8 L/100 km
135 g/km
Renault Clio II 1.4 8v 03/1998 - 09/2003 4 cylindres en ligne
E7J - K7J
1 390 cm3
(1,4 L)
55 kW (75 ch) à 5 500 tr/min 114 N m à 4 250 tr/min 12,1 s 170 km/h 6,8 L/100 km
-
Renault Clio II 1.4 16v
(boîte manu. 5)
03/1998 - 07/2006 4 cylindres en ligne
K4J
1 390 cm3
(1,4 L)
72 kW (98 ch) à 6 000 tr/min 127 N m à 3 750 tr/min 10,5 s 186 km/h 6,5 L/100 km
160 g/km
Renault Clio II 1.4 16v
(boîte auto. 5)
2000 - 07/2006 4 cylindres en ligne
K4J
1 390 cm3
(1,4 L)
72 kW (98 ch) à 6 000 tr/min 127 N m à 3 750 tr/min 12,9 s 181 km/h 7,2 L/100 km
174 g/km
Renault Clio II 1.6 8v
(boîte manu. 5)
03/1998 - 07/2006 4 cylindres en ligne
K7M
1 598 cm3
(1,6 L)
66 kW (90 ch) à 5 250 tr/min 131 N m à 2 500 tr/min 10,6 s 181 km/h 7,2 L/100 km
170 g/km
Renault Clio II 1.6 8v
(boîte auto. 5)
03/1998 - 07/2006 4 cylindres en ligne
K7M
1 598 cm3
(1,6 L)
66 kW (90 ch) à 5 250 tr/min 131 N m à 2 500 tr/min 12,9 s 181 km/h 7,8 L/100 km
184 g/km
Renault Clio II 1.6 16v
(boîte manu. 5)
03/1998 - 07/2006 4 cylindres en ligne
K4M
1 598 cm3
(1,6 L)
81 kW (110 ch) à 5 750 tr/min 148 N m à 3 750 tr/min 9,6 s 195 km/h 7,2 L/100 km
165 g/km
Renault Clio II 1.6 16v
(boîte auto. 5)
09/2003 - 07/2006 4 cylindres en ligne
K4M
1 598 cm3
(1,6 L)
81 kW (110 ch) à 5 750 tr/min 148 N m à 3 750 tr/min 10,5 s 175 km/h 7,4 L/100 km
175 g/km
Renault Clio II RS1
(boîte manu. 5)
4 cylindres en ligne
F4R-730 et 732
1 998 cm3
(2,0 L)
127 kW (172 ch) à 6 250 tr/min 204 N m à 5 400 tr/min 6,9 s 216 km/h
Renault Clio II RS2
(boîte manu. 5)
4 cylindres en ligne
F4R 736
1 998 cm3
(2,0 L)
127 kW (172 ch) à 6 250 tr/min 204 N m à 5 400 tr/min 7,0 s 222 km/h
Renault Clio II RS 2004
(boîte manu. 5)
4 cylindres en ligne
F4R 738
1 998 cm3
(2,0 L)
134 kW (182 ch) à 6 500 tr/min 204 N m à 5 250 tr/min 7,1 s 222 km/h
Diesel
Modèle et boîte Construction Moteur Cylindrée Performance Couple 0 à 100 km/h Vitesse maximale Consommation et émissions de CO2
Renault Clio II 1.5 dCi 55 4 cylindres en ligne
K9K
1 461 cm3
(1,4 L)
40 kW (54 ch) à 5 250 tr/min 130 N m à 2 000 tr/min 16,4 s 155 km/h 4,4 L/100 km
117 g/km
Renault Clio II 1.5 dCi 60 4 cylindres en ligne
K9K
1 461 cm3
(1,4 L)
44 kW (60 ch) à 5 250 tr/min 130 N m à 2 000 tr/min 15,8 s 159 km/h 4,3 L/100 km
115 g/km
Renault Clio II 1.5 dCi 65 09/2003- 06/2009 4 cylindres en ligne
K9K
1 461 cm3
(1,4 L)
48 kW (65 ch) à 4 000 tr/min 160 N m à 2 000 tr/min 15 s 162 km/h 4,3 L/100 km
115 g/km
Renault Clio II 1.5 dCi 70 06/2009 - 2011 4 cylindres en ligne
K9K
1 461 cm3
(1,4 L)
50 kW (68 ch) à 4 000 tr/min 200 N m à 2 000 tr/min 15 s 163 km/h 4,3 L/100 km
115 g/km
Renault Clio II 1.5 dCi 80 09/2003 - 07/2006 4 cylindres en ligne
K9K
1 461 cm3
(1,4 L)
59 kW (80 ch) à 4 000 tr/min 185 N m à 2 000 tr/min 12,2 s 175 km/h 4,2 L/100 km
110 g/km
Renault Clio II 1.5 dCi 85 07/2006 - 2011 4 cylindres en ligne
K9K
1 461 cm3
(1,4 L)
62 kW (84 ch) à 3 750 tr/min 200 N m à 1 750 tr/min 11,2 s 176 km/h 4,3 L/100 km
111 g/km
Renault Clio II 1.5 dCi 100 09/2003 - 07/2006 4 cylindres en ligne
K9K
1 461 cm3
(1,4 L)
74 kW (100 ch) à 4 000 tr/min 200 N m à 1 900 tr/min 10,6 s 185 km/h 4,3 L/100 km
113 g/km
Renault Clio II 1.9 D 55 03/1998 - 09/2003 4 cylindres en ligne
F8Q
1 870 cm3
(1,9 L)
40 kW (55 ch) à 4 500 tr/min 125 N m à 2 250 tr/min 17,6 s 153 km/h 5,4 L/100 km
160 g/km
Renault Clio II 1.9 D 65 03/1998 - 09/2003 4 cylindres en ligne
F8Q
1 870 cm3
(1,9 L)
48 kW (65 ch) à 4 500 tr/min 120 N m à 2 250 tr/min 15,4 s 161 km/h 5,7 L/100 km
160 g/km
Renault Clio II 1.9 dTi 80 03/1998 - 07/2006 4 cylindres en ligne
F9Q
1 870 cm3
(1,9 L)
59 kW (80 ch) à 4 500 tr/min 160 N m à 2 000 tr/min 12,8 s 174 km/h 4,2 à 5,2 L/100 km
113 g/km

Châssis et carrosserie[modifier | modifier le code]

Au cours de sa carrière, la deuxième génération de Clio dispose de nombreuses couleurs au catalogue, dont le code couleur se trouve sur la « plaque ovale » du pied central côté conducteur. Ce code est composé généralement de 5 caractères, le premier groupe d'une ou deux lettres indique la finition de la peinture (« O » pour opaque, « OV » pour opaque vernie, « NV » pour nacrée vernie, « MV » pour métallisée vernie et « TE » pour teinte à effet). Dans la majeure partie des cas, le premier symbole de la suite de trois caractère permet de définir la famille de couleur (« 1 » pour le beige et le marron, « 2 » pour le blanc, le jaune et l'orange, « 4 » pour le bleu et le violet, « 6 » pour le gris, « 7 » pour le rouge et le rose, « 8 » pour les teintes bi-ton, et « 9 » pour le vert).

Liste des teintes disponibles[modifier | modifier le code]

Codes et noms des teintes disponibles sur Clio II (1996-2012)
Code couleur Nom de la teinte Disponibilité
OV 369 Blanc Glacier. II.2 (2001-2003) / II.3 (2003-2006) / II Campus.
NV 676 Noir Nacré. II.3 / II Campus.
TE 267 Noir Doré. II.3 RS (teinte exclusive) / II.3 RS Team (teinte exclusive).
OV 727 Rouge Vif. II.2 (2002-2003) / II Campus (2006-2012).
NV 713 Rouge Cerise. II.2 / II.3
OV 731 Rouge Andalou. II.2 (2001-2002)
TE B76 Rouge de Feu. II.3 (jusqu'en 2005) / II Campus (jusqu'en 2008).
TE NNJ Rouge Dyna. II Campus (à partir de 2010)
TE D33 Orange Malaga. II.3 Extreme 2004 (teinte exclusive).
TE D38 Orange Sanguine. II.3 RS (teinte exclusive) / II.3 RS Team (teinte exclusive).
TE D30 Jaune Soleil.
TE J37 Jaune Sirius. II.3 RS (teinte exclusive) / II.3 RS Team (teinte exclusive).
OV 460 Bleu Roy. II.2 (2001-2003) / II.3 (2003-2006) / II Campus (2006-2009).
TE D44 Bleu Odyssée. II.3 (jusqu'en 2005).
NV 432 Bleu Méthyl. II.2 RS (teinte exclusive).
TE D48 Bleu Nautilus. II.3 (2003-2004).
TE I45 Bleu Ottoman. II.3 (2005-2006)
TE F47 Bleu Cyclade. II.3 / II Campus (jusqu'en 2009).
NV D43 Bleu Mondial. Exclusive RS Ragnotti.
O J45 Bleu Dynamo. II.3 RS (teinte exclusive) / II.3 RS Team (teinte exclusive).
TE J41 Bleu Artic. II.3 RS (teinte exclusive) / II.3 RS Team (teinte exclusive).
TE J47 Bleu gris. II.3 (2005-2006) / II Campus (jusqu'en 2009).
TE RNA Bleu Extrême. II Campus (2006-2010).
TE RPB Bleu Majorelle. II Campus (2011-2012).
NV 903 Vert Abysse. II.3
TE D92 Vert Océan. II.3 (jusqu'en 2004).
NV 926 Vert Epicéa.
NV 901 Vert Vertigo. Exclusive RS.
NV 191 Vert Steppe. II.2 (2001-2003).
TE D99 Vert Citron. II.3
TE F94 Vert Orion. II.3 RS (teinte exclusive) / II.3 RS Team (teinte exclusive).
MV 190 Vert Amande. II Campus (jusqu'en 2009).
TE B65 Gris Agathe. II.3 (jusqu'en 2005).
MV 632 Gris Boréal. II.1 / II.3 (jusqu'en 2005).
NV 603 Gris Hologramme.
TE D69 Gris Platine. II.3 (à partir de 2005) / II Campus.
MV 640 Gris Iceberg. Exclusive RS Phase 2.
MV 647 Gris Titane. Exclusive RS Phase 3.

Jantes et enjoliveurs[modifier | modifier le code]

Jantes alliages[modifier | modifier le code]

  • Montes d'origine
    • Alium 15'' (exclusif Sport Dynamique)
    • Alium 16'' (exclusif RS)
    • Equation 15''
    • Jade 15'' (exclusif Initiale Paris)
    • Picolo 14'' (exclusif société)
    • Gradient 15''
    • Synthèse 16'' (exclusif RS).
    • Turini 16'' (exclusif Ragnotti).
  • Montes accessoires
    • Altair 14''
    • Far Away 15''
    • F1 Sport 15''
Enjoliveurs[modifier | modifier le code]
  • Montes d'origine
    • Pixis 14''
    • Ursa 14''
    • Cyclade 14''
    • Caroli 14'' (exclusif Extrême)
    • Pragma 14''
    • Pragma 15''
  • Montes accessoires

Renault Clio CUP[modifier | modifier le code]

Destinée à la compétition, la Clio CUP est conçue par la branche Renault Sport.

  • La caisse est celle de la Clio RS avec quelques modifications (emplacement roue de secours supprimé, fixation amortisseurs avant…)
  • Le moteur est identique à celui de la Clio RS de série (« Moteur F » de type F4R)
  • La boite de vitesses est une SADEV ST75 avec autobloquant
  • Les trains roulants sont spécifiques, avec entre autres le réglage possible du carrossage

En 2004 : restylage pour ressembler à la voiture de série restylée également, et modification du boitier électronique de gestion moteur.

Renault Clio Super 1600[modifier | modifier le code]

Renault Clio Super 1600
Image illustrative de l’article Renault Clio II
Clio II Super 1600 au Lyon-Charbonnière

Marque Renault
Production 61 exemplaire(s)
Moteur et transmission
Moteur(s) 4 cylindres
Cylindrée 1 598 cm3
Puissance maximale 225 ch
Couple maximal 200 N m
Transmission BVM6
Masse et performances
Masse à vide 1 000 kg
Châssis - Carrosserie
Châssis Monocoque acier renforcée
Suspensions Avant : Type MacPherson avec ressorts et amortisseurs spécifiques

Arrière : Roues indépendantes, combinés ressorts et amortisseurs spécifiques

Freins Disques : Ventilés Ø 342 (asphalte) ou 285 mm (terre) à l’avant / Pleins Ø 263 à l’arrière
Dimensions
Largeur 1 783 mm
Empattement 2 495 mm

Utilisée aussi bien par l’équipe officielle Clio Team que par des équipes privées à travers l’Europe (61 véhicules vendus jusqu'à ), la Clio Super 1600 collectionne victoires et titres. Basée sur la Clio 1.6 16 V, la voiture bénéficie d’une transformation complète, la caisse Matter étant ainsi renforcée par 40 mètres de tube. La puissance du moteur est doublée par rapport à l’original pour être portée à 220 ch. La boîte de vitesses à 6 rapports est dotée d’une commande séquentielle et les liaisons au sol sont assurées par des amortisseurs de conception « maison ».

Châssis[modifier | modifier le code]

  • Monocoque acier renforcée

Moteur[modifier | modifier le code]

  • Type K4M de 1 598 cm3, 4 cylindres, 16 soupapes
  • Alésage × course (mm) : 81 × 77,6
  • Puissance maximale : 225 ch à 8 750 tr/min
  • Couple maximal : 200 N m à 7 750 tr/min

Ce moteur a été développé par [SODEMO].

Transmission[modifier | modifier le code]

Trains et suspensions[modifier | modifier le code]

Freins[modifier | modifier le code]

Rouage[modifier | modifier le code]

Dimensions, poids et capacités[modifier | modifier le code]

  • Empattement : 2 495 mm
  • Largeur avant - arrière : 1 783 mm – 1 780 mm
  • Réservoir carburant : 60 litres
  • Poids : 1 000 kg

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

  1. « Renault clio (2) rs phase 2 - guide occasion », sur L Automobile Sportive, le guide des… (consulté le ).
  2. « Clio 2 le laboratoire industriel de Renault », sur L'Usine nouvelle,
  3. Alex Renault, « La page de la Renault Clio 2 », sur L'Automobile Ancienne, (consulté le )
  4. Manuel Cailliot, « Avant/après : tout savoir sur les nombreux restylages de la Renault Clio 2 », sur Caradisiac, (consulté le )
  5. a b et c (pt) « Renault Clio 2012: fotos, consumo e ficha técnica », sur CAR.BLOG.BR (consulté le ).
  6. nawel.d, « Salon automobile d’Alger 2014 / Clio Campus restylée », sur www.algerie360.com, (consulté le )
  7. La rédaction, « Clio Campus restylée », sur Auto utilitaire, https:facebook.comautoutilitaire, (consulté le ).
  8. Nicolas Bergon, « Renault Clio « Tech Run » », sur Auto Pub, (consulté le )
  9. Nicolas Bergon, « Renault Clio II « Myriade » », sur Auto Pub, (consulté le )
  10. Nicolas Bergon, « Renault Clio « MTV » », sur Auto Pub, (consulté le )
  11. Nicolas Bergon, « Renault Clio « Ludo » », sur Auto Pub, (consulté le )
  12. Nicolas Bergon, « Renault Clio « Extrême » », sur Auto Pub, (consulté le )
  13. Nicolas Bergon, « Renault Clio RS « Limited » », sur Auto Pub, (consulté le )
  14. Nicolas Bergon, « Renault Clio RS « Jean Ragnotti » », sur Auto Pub, (consulté le )
  15. Nicolas Bergon, « Renault Clio « PlayStation 2 » », sur Auto Pub, 11-01-2008. (consulté le ).
  16. Nicolas Bergon, « Renault Clio II « Billabong » », sur Auto Pub, (consulté le ).
  17. Nicolas Bergon, « Renault Clio RS « PS2 » », sur Auto Pub, (consulté le ).
  18. Nicolas Bergon, « Renault Clio « Pack Clim » », sur Auto Pub, (consulté le ).
  19. Nicolas Bergon, « Renault Clio RS « Team » », sur Auto Pub, (consulté le ).
  20. Nicolas Bergon, « Renault Clio Campus « Bye Bye » », sur Auto Pub, (consulté le ).

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]