Renaud Sainsaulieu

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Renaud Sainsaulieu
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Formation
Activité
Père
Autres informations
A travaillé pour

Renaud Sainsaulieu (1935-2002) est un sociologue français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils de Louis Sainsaulieu, Renaud Sainsaulieu est issue d’une famille bourgeoise catholique[1] du 16ème arrondissement (Paris). Il fait ses études au lycée Saint-Louis de Gonzague puis au lycée Janson-de-Sailly. Il est marqué par son expérience du scoutisme.[2]

Il suit ensuite des études de droit (1954-1956) puis de psychologie générale (1957-1959) à l’université Panthéon-Sorbonne[2].

De 1960 à 1962, il sert en Algérie comme sous-lieutenant au service de psychologie des armées[3].

Docteur d'État des lettres et sciences humaines et professeur des universités à l'Institut d'études politiques de Paris, il a longtemps dirigé le Centre d'études sociologiques. Il a créé à Sciences Po un DESS qu'il a dirigé de 1982 à 2002, et un cycle de formation continue en sociologie en 1991.

On peut le considérer comme l'un des principaux théoriciens français de la sociologie des organisations[4],[5]. Il a en effet fortement contribué au développement de cette discipline en France, en prenant la suite des travaux de Michel Crozier au sein du Centre de sociologie des organisations.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Les Relations de travail à l'usine, Éditions des Organisations, Paris, 1973.
  • L'Identité au travail, Les effets culturels de l'organisation, Presses de la FNSP, Paris, 1977.
  • Sociologie de l'organisation et de l'entreprise, Presses FNSP-Dalloz, Paris, 1987.
  • Sociologie de l'entreprise, Presses de la FNSP et Dalloz, Paris, 1997.
  • Des sociétés en mouvement : La Ressource des institutions intermédiaires, Desclée de Brouwer, Paris, 2001[6]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Frédéric Lemaître, « Mort de Renaud Sainsaulieu, universitaire et sociologue d'entreprise français », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne, consulté le )
  2. a et b Laurence Servel, « SAINSAULIEU Renaud, Marie, Joseph, Luc », dans Le Maitron, Maitron/Editions de l'Atelier, (lire en ligne)
  3. Françoise Piotet, « Renaud Sainsaulieu », Sociologie du travail, vol. 44, no 4,‎ , p. 457–460 (ISSN 0038-0296, lire en ligne, consulté le )
  4. NORBERT ALTER et JEAN-LOUIS LAVILLE, « La construction des identités au travail : Renaud Sainsaulieu (1935-2002) », Sciences Humaines, no 149,‎ (lire en ligne)
  5. Olivier Meier, « Renaud Sainsaulieu et l’identité au travail », RSE Magazine,‎
  6. Valérie Boussard, « Renaud Sainsaulieu, Des sociétés en mouvement. La ressource des institutions intermédiaires », Sociologie du travail, vol. 45, no 4,‎ , p. 557–560 (ISSN 0038-0296, lire en ligne, consulté le )

Sources externes[modifier | modifier le code]

  • Norbert Alter, Dominique Martin. "Sainsaulieu, Renaud (1935-2002)", Blackwell Encyclopedia of Sociology, Blackwell Publishing, pp.5650, 2007.
  • Dahan-Seltzer, Geneviève, et Monique Hirschhorn. « Sainsaulieu Renaud (1935-2002) », Jacqueline Barus-Michel éd., Vocabulaire de psychosociologie. Références et positions. Érès, 2016, pp. 601-603.

Liens externes[modifier | modifier le code]