Renaissance Technologies

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Renaissance Technologies est un fonds alternatif d'origine américaine créé en 1982 par James Simons.

Les actifs financiers actuellement gérés s'élèvent à plus de 15 milliards de dollars[1]. Renaissance Technologies emploie plus de 300 personnes.

Robert Mercer, employé depuis 1993 jusqu'à devenir co-CEO, est connu pour son soutien financier à des campagnes politiques conservatrices (référendum sur le Brexit, climato-scepticisme, etc.). Des associés de Renaissance Technologies, dont David Magerman, expriment leur hostilité à ces actions lors du soutien à l'élection de Donald Trump en 2016[2].

Depuis 1989, le fonds Medallion qui représente 5 milliards de dollars sous gestion, a dégagé un rendement annuel de 35 %[3], après frais de gestion, ce qui fait du fonds Medallion un des hedge funds les plus performants.

Renaissance Technologies facture des frais de gestion de 5 % et de participation à la performance de 36 %, bien au-dessus de la moyenne du marché qui est respectivement de 2 % et 20 %.

Lien externe[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]