Rena Cherechevskaïa

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Rena Cherechevskaïa

Activité principale Pianiste
Pédagogue
Élèves Lucas Debargue
Rémi Geniet
Maroussia Gentet
Alexandre Kantorow
Célia Oneto Bensaid

Rena Cherechevskaïa (en russe : Рена Шерешевская ; en anglais : Rena Shereshevskaya) est une pianiste franco-russe, d'origine azerbaïdjanaise, née le en URSS.

Carrière[modifier | modifier le code]

Née à Bakou en Azerbaïdjan[1], elle entre l'âge de 6 ans à l'école pour surdoués[2] de Moscou, puis au Conservatoire Tchaïkovski, où elle étudie avec Lev Vlassenko[3] et reçoit les conseils de Yakov Flier, héritier de l'École de Siloti et Liszt. À 22 ans, elle y obtient les plus hautes distinctions dans toutes les disciplines de soliste, chambriste, professeur.

Rena Cherechevskaïa obtient ensuite le diplôme doctoral d'enseignement et d'interprétation qui lui permet de rejoindre l'équipe des professeurs de l'École centrale de musique pour enfants surdoués auprès du Conservatoire Tchaïkovski de Moscou où elle enseigne pendant onze ans.

De 1991 à 1993, elle occupe le poste de directrice du département de piano et de professeur de piano à l'Institut supérieur de musique et de pédagogie Ippolitov-Ivanov de Moscou[4].

En 1993, elle est invitée par la ville de Colmar en tant que professeur de piano au sein du conservatoire à rayonnement départemental. Rena Cherechevskaïa donne des master classes à travers le monde entier (France, États-Unis, Canada, Italie). Elle a été invitée par Vladimir Spivakov pour donner des master classes au Festival international de musique de Colmar, mais également lors du Festival de La Roque-d'Anthéron[5], ou de l'Académie musicale de Nice. Parmi ses élèves figurent de nombreux lauréats de concours internationaux[6], dont certains se produisent dans les plus grandes salles de concert (Salle Pleyel, Carnegie Hall, Conservatoire Tchaïkovski de Moscou). On peut citer parmi eux Rémi Géniet (2° Prix du Concours musical international Reine Élisabeth de Belgique en 2013, Lucas Debargue (4° Prix et Prix de la critique musicale du Concours Tchaïkovski en 2015), ainsi qu'Alexandre Kantorow[7] qui remporté le prestigieux Concours Tchaïkovski en 2019, mais également une Victoire de la Musique[8] en 2020[9].

Parallèlement à sa carrière pédagogique[10], Rena Cherechevskaïa poursuit une activité de concertiste[11]. Elle a joué en musique de chambre[12] avec Laurent Cabasso, Henri Demarquette, Victor Dernovski, Julien Kurtz, Urmas Tammik. Elle accompagne en duo la soprano russe Ludmila Slepneva (artiste d'honneur de la Fédération de Russie, soliste de l’Opéra Stanislavski de Moscou et du Théâtre national de Mannheim[13]) ainsi que le baryton Vladimir Chernov (soliste du Théâtre du Bolchoï, du Metropolitan Opera, de l'Opéra de Paris et de la Scala de Milan). Elle a été l'invitée de France Musique[14] et de Radio Classique[15].

Jury de concours internationaux[16], Rena Cherechevskaïa est professeur de piano pour les solistes et les niveaux supérieurs[17] au Conservatoire de Rueil-Malmaison et à l'École normale de musique de Paris[18].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.lavie.fr/culture/festivals/rena-shereshevskaya-professeure-nee-15-05-2019-98220_814.php
  2. http://revuepiano.com/articles/articles.php?_tags=Rena+Shereshevskaya&pagin=10&idemtags=1
  3. « Lev Vlassenko plays Liszt, Scarlatti, Rachmaninoff – live 1956 » [vidéo], sur YouTube (consulté le 2 septembre 2020).
  4. « Rena Shereshevskaya in a Masterclass : Nikolai Medtner (Mikhail Dubov) » [vidéo], sur YouTube (consulté le 2 septembre 2020).
  5. « Au festival de La Roque-d'Anthéron, les masters class de Rena Shereshevskaya affichent complets », L'Express,‎ (lire en ligne, consulté le 30 juin 2020).
  6. « Biographie RENA SHERESHEVSKAYA », sur Infoconcert.com (consulté le 30 juin 2020).
  7. « Rena Shereshevskaya », sur Le Figaro.fr (consulté le 30 juin 2020).
  8. Virginie Le Guay, « Alexandre Kantorow, le tsar français du piano », Paris Match,‎ (lire en ligne, consulté le 30 juin 2020).
  9. Victor Tribot Laspière, « Ces musiciens de haut niveau qui n'ont pas choisi de faire carrière », sur France Musique, (consulté le 30 juin 2020).
  10. Thierry Hillériteau, « Rena Shereshevskaya, impératrice du piano », Le Figaro,‎ (lire en ligne, consulté le 30 juin 2020).
  11. « Rena Shereshevskaya, la tsarine du piano, joue ce dimanche en Charente », sur sudouest.fr, (consulté le 2 septembre 2020).
  12. « SHERESHEVSKAYA RENA », sur AIEGN (consulté le 30 juin 2020).
  13. « Réna Shereshevskaya — KLANGAKADEMIE HAMBURG », sur KLANGAKADEMIE HAMBURG (consulté le 30 juin 2020).
  14. « Rena Shereshevskaya et Julien Kurtz Le live de la Matinale 130616 » [vidéo], sur YouTube (consulté le 2 septembre 2020).
  15. « Rena Shereshevskaya, le piano en héritage - Radio Classique », sur Radio Classique, (consulté le 30 juin 2020).
  16. (en) « Rena Shereshevskaya », sur Concoursgeneve.ch (consulté le 30 juin 2020).
  17. « Rena Shereshevskaya », sur Lesamateursvirtuoses.com (consulté le 30 juin 2020).
  18. « SHERESHEVSKAYA Rena - Ecole Normale de Musique de Paris », sur Ecole Normale de Musique de Paris (consulté le 30 juin 2020).