Renée Auphan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Renée Auphan
Renée Auphan (1988) by Erling Mandelmann - 2.jpg
Renée Auphan, en 1988.
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (78 ans)
MarseilleVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Autres informations
A travaillé pour
Tessiture

Renée Auphan, née à Marseille le , est une chanteuse et directrice d’opéra franco-suisse.

Biographie[modifier | modifier le code]

Renée Auphan étudie le chant au conservatoire de Monte-Carlo. Elle travaille à l’opéra de Marseille et à celui de Monte-Carlo comme assistante metteur en scène, régisseur de scène et administrateur artistique. Elle reçoit le premier prix de chant (soprano) à l’académie de musique Rainier-III. En 1983, elle est nommée directrice de l'opéra de Lausanne qu’elle dirige d’octobre 1984 à juin 1995 puis du Grand Théâtre de Genève jusqu’en 2001[1].

Renée Auphan est nommée à la tête de l’opéra de Marseille[1],[2], où elle a commencé sa carrière en tant qu’assistante metteur en scène à l’opéra. Elle succède officiellement le 1er janvier 2002 à Jean-Louis Pujol, dont le contrat, arrivé à échéance fin avril 2001, n’a pas été renouvelé.

Chevalier de la Légion d’honneur, Renée Auphan reçoit en 1993, le prix des Sociétés des Belles-Lettres.

En avril 2013, elle met en scène « L’Aiglon » de Jacques Ibert et Arthur Honegger, à l'opéra de Lausanne[1],[2].

Sources[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c « La directrice d'opéra Renée Auphan revient à l'opéra de Lausanne », RTS Un, Radio télévision suisse « 19:30 le journal » « Grand format »,‎ (lire en ligne [vidéo])
    « L'ancienne cantatrice y avait marqué les mémoires, de même qu'à Genève ou à Marseille. Elle mettra en scène l'Aiglon, une de ses œuvres favorites. »
  2. a et b Lionel Pons, « Entrevue avec Renée Auphan, directrice de l'opéra de Marseille », Musique française, Marseille,‎ (lire en ligne [PDF])

Liens externes[modifier | modifier le code]