René Valet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant l’anarchisme
Cet article est une ébauche concernant l’anarchisme.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Son portrait en 1912.
Cadavres de René Valet (à droite), Octave Garnier (à gauche) le 15 mai 1912.

André René Valet (Verdun, - Nogent-sur-Marne, [1]) était un serrurier, individualiste et illégaliste, membre de la bande à Bonnot et proche des milieux anarchistes.

Biographie[modifier | modifier le code]

Comme son ami Octave Garnier, il quitte la Belgique pour aller sur Paris où il monte un atelier de serrurerie. Il fréquente les milieux anarchistes de la région parisienne, entre autres ceux qui se réunissent autour du journal L'Anarchie édité par Victor Serge. Il s'installe avec certains d'entre eux à Romainville dans une sorte de communauté. Il y rencontrera les futurs membres de la bande à Jules Bonnot. Il participe avec les « bandits tragiques » aux attaques de banque comme celle du 25 mars 1912 à Chantilly.

Jules Bonnot est abattu par la police le 24 avril 1912, puis vient le tour d'Octave Garnier et de René Valet. Au matin du 15 mai 1912, un assaut du pavillon qu'ils occupent à Nogent-sur-Marne se termine par la mort des derniers survivants de la bande à Bonnot en liberté.

Notices[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Archives du Val-de-Marne, commune de Nogent-sur-Marne, acte de décès no 85, année 1912 (page 19/49)

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]