René Rodière

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
René Rodière
Nom de naissance René Henri Rodière
Naissance
Alger (Algérie)
Décès (à 74 ans)
Paris 14e (France)
Nationalité Française
Pays de résidence France
Diplôme
Profession
Activité principale

René Rodière, né le à Alger et mort le à Paris[1], est un professeur émérite de droit français, spécialisé notamment en droit comparé, en droit maritime et en droit commercial.

Biographie[modifier | modifier le code]

René Rodière est licencié en droit en 1928 à la Faculté de droit d'Alger. En 1931 il soutient sa thèse en droit dont le titre est : Le délit politique.

Il réussit le concours de l'agrégation des Facultés de droit en 1933, et est nommé maître de conférences agrégé à la Faculté de droit d'Alger en 1934. Il est titularisé professeur avec chaire en 1937.

Il est nommé secrétaire général adjoint, puis secrétaire général du Gouvernement tunisien, de 1944 à 1950.

Il est conseiller de l'UNESCO au Moyen-Orient en 1951 et 1952.

Il est nommé professeur, puis élu doyen, de la Faculté de droit d'Alger en 1953-1954.

René Rodière est nommé professeur à la Faculté de droit de Paris en . Il reste professeur dans cette université jusqu'à sa retraite.

Il est directeur de l'Institut de droit comparé de Paris de 1959 à 1981.

Il est doyen de la Faculté internationale pour l'enseignement du droit comparé de 1960 à 1981.

Travaux[modifier | modifier le code]

Ouvrages[modifier | modifier le code]

  • Tome IX bis de Beudant, Cours de droit civil français, 2e edition, 1952.
  • Manuel des transports terrestres et aériens, 1969.
  • Traité général de droit maritime, 1970.
  • Droit des transports terrestres et aériens, éd. Dalloz, 1973.
  • Droit bancaire, 1975.
  • Forme et preuve du contrat, 1979.
  • Introduction au droit comparé, 1979.
  • La mer : droits des hommes ou proie des États ?, 1980.
  • Le droit maritime, Paris, PUF, collection Que-sais-je ?, 1980.

Articles et notes de jurisprudence[modifier | modifier le code]

  • La réticence peut-elle constituer un dol ?, note de jurisprudence in Sirey, 1931.2.201.
  • La couverture des opérations de bourses, in Revue critique de législation et de jurisprudence, 1933, p. 28.
  • La législation des accidents du travail est-elle applicable aux ouvriers engagés suivant contrat nul ?, in Revue juridique de la fédération nationale des mutilés et invalides de travail, 1936, n°4, p. 12.
  • Les pouvoirs du tuteur sur les valeurs mobilières du mineur en droit belge et français, note de jurisprudence in Sirey, 1936.4.9.
  • La notion de cause péremptoire du divorce, in Semaine Juridique (JCP), 1937.I.12.
  • La vocation successorale ab intestat dans le projet italien de code civil, in Bulletin de la société de législation comparée, 1937, p. 200 et s.
  • Évolution comparative des droits successoraux du conjoint survivant, in Bulletin de la société de législation comparée, 1937, p. 295 et s.
  • La transcription des institutions contractuelles, in Revue trimestrielle de droit civil, 1941, p. 539 et s.

Distinctions[modifier | modifier le code]

Hommage[modifier | modifier le code]

Document utilisé pour la rédaction de l’article : ouvrage ayant servi à rédiger cet article

  • Études offertes à René Rodière, éditions Dalloz, 1981, 540 pages. Document utilisé pour la rédaction de l’article

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]