René Prêtre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
René Prêtre
Description de cette image, également commentée ci-après
Portrait de René Prêtre
Nom de naissance René Prêtre
Naissance (64 ans)
Boncourt
Nationalité Drapeau de la Suisse Suisse
Profession
Chirurgien
Autres activités

René Prêtre, né en 1957 à Boncourt, est un cardio-chirurgien pédiatrique suisse.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après avoir suivi ses études de médecine à l'Université de Genève, il part exercer à New York, puis en Angleterre, en Allemagne et en France avant de revenir en Suisse pour travailler dans le Kinderspital de Zurich où il se spécialise dans la chirurgie cardiaque pour les enfants , la transplantation, les malformations cardiaques et la reconstruction de certaines valves[1]. En 1999, il dénonce l'utilisation, pourtant généralisée, du laser dans les opérations cardiaques dans un article paru dans la revue The Lancet[2],[3].

Le , il est élu « Suisse de l'année 2009 » lors de la cérémonie télévisée « SwissAward »[4].

Depuis , il est professeur à l'Université de Lausanne et chef du Service de chirurgie cardio-vasculaire du Centre hospitalier universitaire vaudois (CHUV)[5],[6].

En 2020, il est accusé par le journal Schweiz am Wochenende de fraude scientifique dans une étude publiée en 1998 ; il dément ces accusations[7].

Références[modifier | modifier le code]

  1. (de) « René Prêtre: «Schweizer des Jahres» 2009 », sur SwissAward (consulté le )
  2. (en) R Prêtre et M I Turina, « Laser to the heart: magic but costly, or only costly? », Lancet, vol. 353, no 9152,‎ , p. 512-513 (ISSN 0140-6736, PMID 10028973, DOI 10.1016/S0140-6736(99)90015-6, lire en ligne, consulté le )
  3. « Chirurgien romand, star à Zurich », sur Télévision suisse romande (consulté le )
  4. « René Prêtre, 1er Suisse de cœur », Le Temps,‎ (lire en ligne)
  5. Martine Clerc, « Le cœur, vous voyez la vie y passer », sur http://journal.tdg.ch, (consulté le ) : « Au CHUV, j’opérerai une proportion plus grande d’adultes. Mais nous développerons aussi la chirurgie cardiaque pédiatrique. Mon but n’est pas d’opérer absolument 300 enfants par an. Il s’agit de répondre à la demande, pas de la créer. »
  6. Carton d'invitation à la leçon inaugurale de René Prêtre (page consulté le 11 février 2013).
  7. « René Prêtre dément avoir "inventé" des patients dans les années 1990 », sur rts.ch, (consulté le ).