René Merle

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir René Merle (homonymie).
René Merle
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (82 ans)
Nationalité
Activité
Autres informations
Directeur de thèse
Site web

René Merle est un occitaniste et écrivain français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Agrégé d’histoire, René Merle a publié de nombreuses études sur l’histoire du grand Sud-Est aux XIXe et XXe siècles.

Dernier ouvrage paru : L’insurrection varoise de 1851 contre le coup d’État de Louis-Napoléon Bonaparte, Marseille, Éditions Gaussen, 2013.

Il est historien des usages linguistiques en domaine occitan et francoprovençal.

Ouvrages[modifier | modifier le code]

  • Culture occitane : per avançar”, Éditions sociales, 1977
  • Inventaire du texte provençal de la région toulonnaise, GRAICHS, 1986
  • Une mort qui n’en finit pas, l’écriture de l’idiome natal, des Lumières à la naissance du Félibrige, (sud-est français et Italie de langue d’oc, zone francoprovençale de France et de Suisse), Nîmes, M.A.R.P.O.C, 1990
  • L’écriture du provençal de 1775 à 1840, inventaire du texte occitan, publié ou manuscrit, dans la zone culturelle provençale et ses franges, Béziers, C.I.D.O. 1990,
  • Texte intégral et corrigé de la thèse soutenue en 1987
  • Une Naissance suspendue. L’écriture des “patois” : Genève, Fribourg, Pays-de-Vaud, Savoie, de la pré-Révolution au Romantisme, S.E.H.T.D, 1991
  • Les Varois, la presse varoise et le provençal, 1859-1910, S.E.H.T.D, 1996
  • Visions de « l’idiome natal » à travers l’enquête impériale sur les patois (1807-1812), (langue d’Oc, catalan, francoprovençal – France, Italie, Suisse), Canet, Trabucaire, 2010.

Avec “Le texte occitan et francoprovençal du grand Sud-Est (Provence, Bas-Languedoc oriental, Avignon et Comtat, Comté de Nice, Dauphiné, Forez, Lyonnais, Savoie, Suisse Romande ...”, il a participé à l’ouvrage collectif "Le texte occitan de la période révolutionnaire", Montpellier, Association Internationale des Études Occitanes, 1989, p. 250–400.

Il est également l’auteur de plusieurs nouvelles noires et de cinq romans noirs

  • Treize reste raide, Série Noire, Gallimard, 1997, 1998
  • Opération Barberousse, L’Écailler du Sud, 2001
  • Le couteau sur la langue, Éditions Jigal, 2001
  • Le nombril du Monde, Te pito o te Henua, L’Ecailler, 2004
  • C’est quoi la philo ? L’Écailler , 2006

et d’un roman noir historique,

Gentil n’a qu’un œil, Éditions de la Courtine, 2003.

Il a également participé à des recueils noirs collectifs, notamment “Virtual perfection”, in Treize rue Gachimpega, Nice, Éditions du Ricochet, 1998 - “La Belle de Mai”, dans l’ouvrage collectif Marseille, du noir dans le jaune, Paris, Autrement, 2001. (Il Mistral non ha ombra, Mesogea, Messina, 2011)

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]