René Leys

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

René Leys
Image illustrative de l’article René Leys
Couverture de l'édition de 1922

Auteur Victor Segalen
Pays Drapeau de la France France
Genre Roman
Éditeur Georges Crès et Cie
Lieu de parution Paris
Date de parution 1922
Couverture George-Daniel de Monfreid
Nombre de pages 257

René Leys est un roman de Victor Segalen, écrit à Pékin du 1er novembre 1913 au , paru en 1921, après la mort de l'auteur.

Présentation[modifier | modifier le code]

Le roman paraît une première fois dans quatre numéros de la Revue de Paris, en 1921, dans une « version pudibonde » avec comme titre D'après René Leys, puis en 1922 c’est une publication chez Georges Crès[1].

Le roman est écrit sous forme de journal[2], il s’agit d’une intrigue « simili-policière de la vie pékinoise »[3]. Le narrateur-personnage a pour seul objectf de découvrir le palais impérial et y voir ses activités[4].

Analyse[modifier | modifier le code]

Le roman s'inspirerait de la vie du sinologue Charles Michel[5] et a inspiré celle de Simon Leys, dont le pseudonyme provient de ce roman[6].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

À voir[modifier | modifier le code]

Lien interne[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]