René Gérin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
René Gérin
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Formation
Activité
Autres informations
Conflit

Le normalien René Gérin, né le à Varennes-les-Nevers (Nièvre) et mort le [1] à Paris, est un officier combattant de la Grande Guerre et un militant pacifiste.

Pacifiste intégral, il est secrétaire général de la Ligue internationale des combattants de la paix. Il fut violemment et publiquement hostile à l’antisémitisme hitlérien[2].

Pendant la Seconde Guerre mondiale, il tiendra la rubrique littéraire de L'Œuvre de Marcel Déat et rejoindra la Ligue de pensée française.

Sa peine à la Libération (huit ans de travaux forcés) est jugée excessive par plusieurs résistants et il sera libéré en 1946[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « René Gérin (1892-1957) - Auteur - Ressources de la Bibliothèque nationale de France », sur data.bnf.fr (consulté le 27 mars 2018)
  2. Norman Ingram, The Politics of Dissent. Pacifism in France 1919-1939, Oxford University Press, 1991, p. 191.
  3. Simon Epstein, Un paradoxe français. Antiracistes dans la Collaboration, antisémites dans la Résistance, éd. Albin Michel, 2008, p. 213.