René Darquistade

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
René Darquistade
Fonctions
Maire de Nantes
-
Maire de Nantes
-
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 73 ans)
NantesVoir et modifier les données sur Wikidata
Domicile
Activités
Fratrie
Autres informations
Propriétaire de
Château de la Maillardière (d), château de la Classerie (d), Hôtel d'Arquistade (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Blason famille Arquistade.svg
Blason

René Darquistade, ou d'Arquistade, né le et mort le à Nantes[1], écuyer, seigneur de la Maillardiere, de la Classerie et de Saint-Fulgent, fut maire de Nantes de 1735 à 1737, puis de 1740 à 1747.

Biographie[modifier | modifier le code]

D'une famille d'origine espagnole, Joachim Darquistade est le fils René Arnaud d'Arquistade, négociant à la Fosse (Nantes) et actionnaire d'origine de la Société de l'Île Feydeau, et de Marie Audet. Il est le frère du maire de Nantes Joachim Darquistade. Il épouse Françoise Descasaux de La Foliette, nièce de Joachim Descazeaux du Hallay.

Il fut armateur, l'un des quatre lieutenants du grand veneur de France[1] et colonel de la milice bourgeoise.

Au nord de la place de la Bourse, au no 3, il fait construire l'hôtel d'Arquistade. Le bâtiment, œuvre de l'architecte Pierre Rousseau, mélange les styles décoratifs classique et Louis XV[2].

Vers 1731, René Darquistade fait planter dans les serres de sa propriété de la Maillardière aux Sorinières au sud de Nantes, un laurier tulipier ou Magnolia grandiflora. Cet exemplaire, identifié en 1764 par le botaniste François Bonamy, est à l'origine des magnolias qui ont fait la réputation du jardin des plantes de Nantes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Le Nail 2010, p. 117.
  2. de Berranger 1975, p. 161.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]