René Dürrbach

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
René Dürrbach
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Naissance
Décès
Nationalité
Activité

René Dürrbach est un peintre et sculpteur né à Bar-le-Duc le et mort le à Saint-Rémy-de-Provence.

D'abord ardoisier, il adhère, en 1930, au Mouvement de l'Abondance, de Jacques Duboin.

Pendant la Seconde guerre mondiale, il épouse le 6 juillet 1940 Georgette Thiery a Veynes dans les Hautes Alpes. il rencontre Jean Giono qui l'héberge à Cereste, où naissent ses deux premiers enfants, Vanda et Chrysis.

Après la guerre, il se forme au dessin et à la sculpture dans l'atelier de Marcel Girond.

Il divorce à la suite de la rencontre avec Jacqueline de la Baume, jeune sculpteur, qu'il épouse en 1949. De cette union naîtront 3 enfants, Eloi, Glorvina, et Baltasar.

Il devient ensuite un disciple du peintre Albert Gleizes qui l'a invité avec sa femme dans sa maison de Cavalaire. Il y a commencé son œuvre sculptée. Il s'installe au mas Chabert à Saint-Remy-de-Provence

Il a été l'ami de Patrice Stellest, Fernand Léger, Robert Delaunay et Pablo Picasso.

À la mort d'Albert Gleizes, en 1953, il lui dédia deux bas-reliefs.

René et Jacqueline Dürrbach achetèrent, en 1955, le domaine de Trévallon à Saint-Rémy-de-Provence avant d'y habiter en 1972 et d'y planter de la vigne.

En 1955, il a réalisé les vitraux et les fonts baptismaux de l'église d'Epenoy dans le Doubs. Il reçoit alors la commande des vitraux de la basilique Notre-Dame d'Espérance de Charleville-Mézières. La totalité des vitraux représente une surface de 1000 m² qu'il va réaliser pendant près de vingt-cinq ans. Ils ont été inaugurés en 1979.

Vingt ans après avoir réalisé sa toile "Guernica" Pablo Picasso demanda à Jacqueline et René Dürrbach de la transposer sur une tapisserie. Un exemplaire se trouve dans la salle des délibérations de l’ONU, à New-York.

Liens externes[modifier | modifier le code]