René Berthon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
René Berthon
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 99 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom de naissance
René Max Charles BerthonVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
Distinctions

René Berthon, né le dans le 18e arrondissement de Paris ville où il est mort le , dans le 16e arrondissement[1], est un ingénieur, résistant et chef d'entreprise français, ingénieur du Génie maritime, directeur général de la Société parisienne pour l'industrie électrique (Spie), vice-président de la Société urbaine d'air comprimé, président-directeur général de la Société de construction des Batignolles de 1966 à 1968, de Spie Batignolles de 1966 à 1982, de la Compagnie industrielle de travaux (Citra), de la Société générale de techniques et d'études, vice-président de Schneider SA et de Jeumont-Schneider, président du Syndicat des entreprises françaises de travaux publics à vocation internationale (SEFI).

Résistance[modifier | modifier le code]

Affecté à l'arsenal de Brest en 1939, il rejoint dans le réseau du Colonel Rémy au début de l'année 1941.

Carrière[modifier | modifier le code]

Publications[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  • Les entreprises de l'année : faits, hommes, perspectives, Nouvelle économiste, 1981
  • Philippe Caila, Déconstruction d'une stratégie : la Compagnie industrielle de travaux (1949-1972), 1995