René Belletto

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
René Belletto
Naissance (73 ans)
Lyon 2e, Drapeau de la France France
Activité principale
Distinctions
Auteur
Langue d’écriture Français
Genres

Œuvres principales

René Belletto est un écrivain français né à Lyon 2e le . Surtout connu pour ses romans policiers, primés à plusieurs reprises, il publie également de la « littérature blanche » et fantastique.

Biographie[modifier | modifier le code]

René Belletto suit des études de lettres au lycée du Parc à Lyon. De 1976 à 1982, il est critique de films pour l'hebdomadaire Lyon Poche sous le nom de François Labret.

Son premier livre, Le Temps mort, reçoit en 1974 le prix Jean Ray de littérature fantastique. Mais c'est en 1981 qu'il connaît la consécration avec Le Revenant, qui obtient le prix de l'Eté VSD Radio Monte-Carlo, suivi par Sur la terre comme au ciel qui lui vaut le Grand prix de littérature policière en 1983. En 1986 L'Enfer, troisième roman ayant pour cadre sa ville natale, est distingué du prix Femina. Avec La Machine, il aborde le thème fantastique des échanges d'identités. Par la suite, il écrit un scénario pour la série télévisée Le Lyonnais, puis le développe dans deux romans policiers : Régis Mille l'éventreur (1996), Ville de la Peur (1997), pour les conclure par un roman sophistiqué, Créature (2000), qui plonge l'intrigue et les personnages dans un monde parallèle.

Parallèlement, René Belletto développe une œuvre beaucoup plus élaborée et aboutie, voire expérimentale dans certains cas. Cette démarche transparaît dans son récent Coda (2005).[interprétation personnelle]

Reviennent dans son œuvre certains lieux (Lyon par exemple), certains objets (voitures Lancia et matériel haute-fidélité) et la musique (plusieurs personnages jouant de la guitare).

Le 20 janvier 2011, la région Rhône-Alpes lui remet le prix de l'adaptation cinématographique [Quoi ?] pour Le Revenant[1].

Œuvres[modifier | modifier le code]

Livres
Adaptations cinématographiques

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]