Rempotage

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Tableau récapitulatif des rempotages
Genre Période Fréquence
Bougainvillea Mars à mai 2 ans
Buxus Mars à mai 2 ans
Carmona Mai à juin 2 à 3 ans
Celtis Avril à juin 2 ans
Eugenia Mai à juin 2 ans
Ficus Mai à juin 3 ans
Ligustrum Mars à mai 1 an
Murraya Mai à Juin 2 ans
Olea Mars à mai 2 ans
Pistacia Mars à mai 2 ans
Podocarpus Avril à juin 2 à 3 ans
Portulacaria Avril à juin 3 ans
Punica Mars à mai 2 ans
Rhododendron Après floraison 2 à 3 ans
Sageretia Avril à juin 2 ans
Serissa Avril à juin 2 ans

Le rempotage est une opération d'horticulture visant à changer une plante de pot pour permettre un meilleur développement des racines.

Horticulture Classique[modifier | modifier le code]

En horticulture classique, on taillera peu ou pas les racines à chaque rempotage en se contentant de prendre un pot un peu plus grand à chaque fois. Afin de permettre une bonne reprise de la plante, on recommande généralement de rempoter vers la fin de l'hiver juste avant la poussée de sève qui entraine le débourrement des bourgeons.

Bonsaï[modifier | modifier le code]

Dans la culture des bonsaï, les racines sont plus ou moins sévèrement taillés à chaque rempotage afin de permettre un renouvellement des racines et des radicelles et de changer la terre. En effet un bonsaï ne peut pas rester plus de 2 ou 3 ans dans le même sol car le substrat perd ses qualités d'origine. Le renouvellement des racines et radicelles est important car au bout de quelques années, les racines envahissent tout le pot, rendant l'arrosage difficile. De plus, cette taille régulière permettra la ramification des racines, permettant ainsi une bonne ramification des branches correspondantes. On estime que l'importante longévité des bonsaï (par rapport au même arbre mais vivant en pleine terre) est due à ce renouvellement forcé du système racinaire.

Idées reçues, totalement fausses[modifier | modifier le code]

  • La taille des racines n'a aucun rapport avec la miniaturisation de l'arbre. C'est la taille des branches et des rameaux qui donne cet aspect miniature.
  • Il n'est pas nécessaire de choisir un pot plus grand que le précédent à chaque rempotage. Le choix du pot repose sur des critères esthétiques en rapport avec la hauteur et la largeur du bonsaï. Cependant, le livre "L'Art du Bonzaï" paru chez Larousse indique qu'à chaque rempotage, on augmente la taille du pot.

Fréquence des rempotages[modifier | modifier le code]

Chlorophytum nécessitant un rempotage

Elle dépend de plusieurs critères :

  • L'âge : un arbre plus âgé pourra n'être rempoté que tous les 5 ans ou plus, alors qu'un jeune sujet devra l'être tous les 2 à 3 ans.
  • Le volume du pot : un bonsaï sera plus rapidement à l'étroit dans un petit pot.
  • L'espèce : certaines espèces ont une croissance des racines beaucoup plus rapide que d'autres. En général :
    • Tous les 3 à 5 ans pour les conifères.
    • Tous les 2 ans pour les bonsaïs d'intérieur (bien que tous les bonsaïs doivent le plus souvent vivre en extérieur selon la rusticité de l’essence choisie).

Le substrat[modifier | modifier le code]

On trouve chez les professionnels du bonsaï de très bons mélanges de substrat.

Il est conseillé d'utiliser de l'akadama qui permet une bonne rétention d'eau en même temps qu'un bon drainage.

Chaque type d'arbre à des besoins différents. C'est pourquoi le mélange change en fonction de l'espèce. Il faudra qu'il soit plus ou moins rétenteur selon son besoin en eau, sachant qu'on veut éviter le pourrissement des racines.