Religion en Abkhazie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Ruines du temple "païen" de Lashkendar.
Grotte de Saint Simon le Zélote Kananaios.

De nombreux habitants de l'Abkhazie (environ250 000 habitants, diaspora non comprise) sont des Chrétiens Orthodoxes, une minorité importante adhérant à l'Islam et une population croissante adoptant le néopaganisme abkhaze, ou "religion traditionnelle abkhaze"[1]. L'influence de cette dernière est toujours restée forte et a connu un regain dans les années 1990 et 2000[2].

Renouveau de la religion traditionnelle abkhaze (8 %)[modifier | modifier le code]

En 2016, la religion traditionnelle abkhaze, dont le sacerdoce a été institutionnalisé en 2012, soutenu et administré par le gouvernement abkhaze qui a contribué à la restauration de dizaines de sanctuaires, a fini par "dominer et prévaloir" sur le christianisme et l'Islam[3].

Religions abrahamiques[modifier | modifier le code]

Christianisme en Abkhazie (60 %)[modifier | modifier le code]

Le christianisme est d'origine très ancienne, des premiers siècles. Il est majoritaire avec 140 églises recensées, orthodoxes.

Depuis 1917 et jusqu'en 2007, l'Éparchie d'Abkhazie constitue une métropole (Métropole de Tskhum-Apkhazeti) du Catholicossat-Patriarcat de Géorgie. Depuis 2007 : Catholicossat d'Abkhazie.

La seconde partie dépend de l'Église apostolique arménienne.

La troisième est l'Église catholique en Abkhazie.

Le pays compte un petit nombre de témoins de Jéhovah. L'organisation des Témoins de Jéhovah est officiellement interdite depuis 1995, bien que le décret ne soit pas encore appliqué[4].

Islam en Abkhazie (16 %)[modifier | modifier le code]

L'Islam en Géorgie débute en 645, se développe avec l'Empire ottoman, se délite avec les persécutions et l'émigration en Turquie. En 2020, deux mosquées sont en fonctionnement.

Judaïsme en Abkhazie[modifier | modifier le code]

Il resterait environ 150 Juifs en Abkhazie en 2012, surtout de vieilles personnes.

Autres[modifier | modifier le code]

Il existe un très petit nombre de non-croyants[5]. Selon les constitutions de l'Abkhazie et de la Géorgie, les adeptes de toutes les religions ont des droits égaux devant la loi[6],[7].

Notes et références[modifier | modifier le code]

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Religion in Abkhazia » (voir la liste des auteurs).
  1. « Abkhazians - Introduction, Location, Language, Folklore, Religion, Major holidays, Rites of passage », sur www.everyculture.com (consulté le 26 décembre 2017)
  2. George Enteen, ABKHAZIA versus GEORGIA: Implications for U.S. Policy toward Russia
  3. Agababyan, Arusyak. "What Do We Believe?" Rebirth of "Traditional Religion" in Post-War Abkhazia. Государство, религия, церковь в России и за рубежом, № 2 (34) / 2016.
  4. (en) « Georgia: International Religious Freedom Report 2005 », sur Département d'État des États-Unis (consulté le 24 mai 2007).
  5. http://www.portal-credo.ru/site/print.php?act=fresh&id=188 Александр Крылов. ЕДИНАЯ ВЕРА АБХАЗСКИХ "ХРИСТИАН" И "МУСУЛЬМАН". Особенности религиозного сознания в современной Абхази и.
  6. « Archived copy » [archive du ] (consulté le 24 mai 2007) Constitution of the Republic of Abkhazia, art. 12 (ru)
  7. Крылов А. Б. Секрет абхазской веротерпимости. НГ-религия от 17 марта 2004.