Relations entre le Canada et la France

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Relations entre le Canada et la France
Drapeau du Canada
Drapeau de la France
Canada et France
     Canada      France
Ambassades
Ambassade du Canada en France
  Ambassadeur Marc Lortie
  Adresse 35, avenue Montaigne
75008 Paris
  amb-canada.fr
Ambassade de France au Canada
  Ambassadeur François Delattre
  Adresse 42, promenade Sussex
Ottawa K1M 2C9
  ambafrance-ca.org
Frontière
Frontière entre le Canada et la France
Rencontres sportives
Football 1
Rugby à XV 7

L'ambassade de France au Canada, à Ottawa
L'ambassade de France au Canada, à Ottawa

Les relations entre le Canada et la France sont des relations internationales s'exerçant entre un État d'Amérique du Nord, le Canada, et un autre principalement européen, la République française. Elles sont structurées par deux ambassades, l'ambassade du Canada en France et l'ambassade de France au Canada.

Le 24 juillet 1967[1], depuis le balcon de l'Hôtel de Ville de Montréal, le discours et plus précisément la dernière phrase "Vive le Québec libre !" du général de Gaulle ont déclenché la plus grande crise franco-canadienne de l'histoire.

Les relations entre la France et le Canada de 1830 à 1850[modifier | modifier le code]

Suite à la défaite des Plaines d'Abraham en 1759, la France est contrainte de céder le Canada à l'Angleterre à partir de 1763. Cette véritable conquête par les Anglais marque alors une rupture dans les relations entre la France et le Canada.

La colonie, alors peuplée en majorité de colons Français, voit peu à peu l'arrivée de Britanniques, ayant une culture différente. Ceci entraîne un bouleversement et "un changement profond" allant "dans le sens d'un appauvrissement des relations franco-canadiennes"[2] .

Le Canada, étant une colonie sous l'Empire britannique, le pays ne peut avoir un rôle sur le plan international et donc maintenir des relations diplomatiques officielles avec la France. Ainsi, les seules formes de relations qui ont pu être maintenues furent lorsque les Canadiens-français voyageaient en France ou lorsque des Français se rendaient au Canada[2].

Par ailleurs, l'absence de ligne régulière française les migrations de personnes et les échanges de biens qui doivent alors passer par la "voie anglaise" ou la "voie américaine" pour gagner le Canada[2].

Les relations entre la France et le Québec[modifier | modifier le code]

La France et le Québec ont officiellement renoué à partir du milieu du XIXe siècle. En effet, les Canadiens français commençaient peu à peu à se reconnaître comme constituant une nation[3].

De plus, après une longue période de guerres européennes et coloniales entre l'Angleterre et la France, les deux pays décident de s'unir contre la Russie pour protéger l'Empire Ottoman[3].

La somme de ces éléments permet alors la création d'un consulat à Québec en 1859.

Le 5 octobre 1961, la Délégation générale du Québec à Paris fut inaugurée : elle "représente le Québec sur l'ensemble du territoire français et de la Principauté de Monaco"[4]. La Maison du Québec à Saint-Malo fut également instaurée en 1984, en hommage à "la première traversée de Jacques Cartier en 1534, début de la grande aventure de la Nouvelle-France"[5].

L'Ambassade du Canada en France, à Paris.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Pierre-Louis Mallen, « Le 24 Juillet 1967 : La plus grande manifestation de l'histoire de Montréal », Le magazine du Québec,‎ , p. 34.
  2. a, b et c Denis Bruun, Relations France-Canada au XIXème siècle, Paris, Les cahiers du centre culturel canadien, , 109 p. (ISBN 2-900434-03-3), page 13.
  3. a et b Louise Beaudoin, « Le début de la nouvelle diplomatie France/Québec : la perspective française au XIXème siècle », Le magazine du Québec,‎ , p. 3.
  4. « Voici le Québec | Délégation générale du Québec à Paris », sur www.international.gouv.qc.ca (consulté le 12 novembre 2017).
  5. « Maison du Québec à Saint-Malo », sur www.international.gouv.qc.ca (consulté le 12 novembre 2017).

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]