Relations entre la France et l'Organisation internationale de la francophonie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Les relations entre la France et l'Organisation internationale de la Francophonie désignent les rapports qu'entretiennent la République française d'une part et de l'autre, l'OIF, institution internationale. La France est membre à part entière de l'OIF.

Histoire[modifier | modifier le code]

L'Assemblée parlementaire de la francophonie est créée en 1967, alors que la France doit faire le deuil de son empire colonial. Elle rassemble les anciens territoires sous domination française, sur un mode non plus colonial, mais d'égal à égal. Le premier sommet de l'OIF se tient à Versailles, en France. Ainsi, dès le départ, la France joue un rôle particulièrement éminent au sein de l'OIF.

Période contemporaine[modifier | modifier le code]

Le siège de l'OIF est aujourd'hui à Paris. Pour l'instant, la France est, avec le Sénégal, le pays ayant hébergé le plus grand nombre de sommets de la francophonie.

L'OIF est un instrument du rayonnement culturel français, puisque ses membres ont la langue française pour langue officielle.

L'OIF contribue à diffuser les valeurs françaises (soft power), à l'image des droits de l'homme, de la démocratie et de l'état de droit. Au service de l'éducation et de la formation, elle fait la promotion des normes françaises en matière d'économie et de droit, facilitant ainsi les échanges entre la France et les autres pays membres.

La France doit parfois faire face à une opposition virulente de la part des membres de l'OIF, qui critiquent la manière dont Paris utilise l'organisation pour servir ses intérêts.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Site de la francophonie

Notes et références[modifier | modifier le code]