Relations entre la Belgique et l'Union européenne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Relations Belgique-Union européenne
Drapeau
Drapeau de la Belgique.
Drapeau
Drapeau de l'Union européenne.
Image illustrative de l'article Relations entre la Belgique et l'Union européenne
La Belgique dans l'Union européenne.
Institutions
Conseil européen Donald Tusk
(Président)
Charles Michel
(Premier ministre)
Parlement européen 21 sièges
Commission européenne Marianne Thyssen
(Commissaire à l'Emploi, aux affaires sociales et à l'insertion)
Cour de justice de l'Union européenne Koenraad Lenaerts
(Juge à la Cour de justice)
Franklin Dehousse
(Juge au Tribunal)
Cour des comptes européenne Robert Charles Reynders
Comité exécutif de la Banque centrale européenne Peter Praet
Conseil des gouverneurs Guy Quaden
Niveau d'intégration
Zone euro  Oui
Espace Schengen  Oui

Les relations entre la Belgique et l'Union européenne sont des relations verticales impliquant l'organisation supranationale et un de ses États membres. La Belgique est l'un des États fondateurs de l'Union européenne. De nombreux sièges d'institutions et d'agences sont basées à Bruxelles. Le pays a exercé 12 présidences du Conseil de l'Union européenne.

Historique[modifier | modifier le code]

Rapport entre le droit de l'Union européenne et le droit belge[modifier | modifier le code]

Constitution[modifier | modifier le code]

La Constitution de la Belgique ne comprend pas de dispositions concernant les rapports entre l’État et de l'Union. L'Union européenne est évoquée de manière directe uniquement dans l'article 8, aux paragraphe 3 et 4 de la Constitution[1].

L'article 34 de la Constitution belge dispose que « l'exercice de pouvoirs déterminés peut être attribué par un traité ou par une loi à des institutions de droit international public »[2]. L'article 34 déroge, sur ce point, à l'article 33 qui établit que « les pouvoirs éman[ant] de la Nation » sont exercés conformément à la Constitution (et non à un traité)[2]. L'article 34 reprend le contenu de l'article 25 bis qui avait permis la ratification du traité instituant les Communautés européennes, de l'Acte unique, et du traité sur l'Union européenne[2].

La Belgique étant un État fédéral, certains accords relèvent non pas de la compétence de l’État belge mais de la compétence des Communautés[3]. Un accord de coopération entre l’État fédéral et les entités fédérés du 8 mars 1994 afin de répartir les compétences lorsque l'affaire en question au niveau de l'Union concerne une compétence fédérale et/ou une compétence des entités fédérés. Elles la possibilité de représenter la Belgique auprès des institutions internationales et supranationales et notamment lors des réunions du Conseil de l'Union européenne[4],[5]. L'accord de coopération établit, plus précisément, quatre situations :

  • si l'affaire au niveau européen est de la compétence exclusive de l’État fédéral, un ministre fédéral est chargé de la représentation[4].
  • si l'affaire au niveau européen est de la compétence exclusive d'une région ou communauté, un ministre régional ou communautaire est chargé de la représentation[4].
  • si l'affaire au niveau européen est mixte mais que
    • l'affaire a une dominante fédérale, alors le ministre fédéral est chargé de la représentation, accompagné d'un assesseur issus des régions/communautés[4].
    • l'affaire a une dominante régionale/communautaire, alors un ministre régional ou communautaire des chargé de la représentation, accompagné par le ministre fédéral[4].

Transposition[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. [1]
  2. a, b et c Rideau 2010, p. 1162
  3. Article 167 de la Constitution belge
  4. a, b, c, d et e Accord de coopération
  5. Rideau 2010, p. 1163

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Joël Rideau, « Belgique », dans Droit institutionnel de l'Union européenne, LGDJ, (ISBN 978-2-275-03381-5, ISSN 0990-3909), p. 1161-1170
  • Bart Ouvry, « La Belgique et l'Union européenne », Diploweb,‎ (lire en ligne)
  • Accord de coopération entre l’État fédéral, les Communautés et les Régions, relatif à la représentation du Royaume de Belgique au sein du Conseil de Ministres de l'Union européenne, (lire en ligne), modifié par l'accord de coopération du 13 février 2003

Compléments[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]