Reiwa Shinsengumi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Reiwa Shinsengumi (れいわ新選組?) est un parti politique japonais fondé par l'acteur devenu homme politique Tarō Yamamoto. Le parti a été formé peu après qu'Ichirō Ozawa a annoncé que le Parti libéral allait fusionner avec le Parti démocrate du peuple[1]. L'année de sa fondation, le parti a recueilli plus de 2% des suffrages lors des élections à la Chambre des conseillers du Japon de 2019 en juillet, et a remporté deux sièges, seulement trois mois et demi environ après sa création[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

Fondation[modifier | modifier le code]

Tarō Yamamoto, membre de la Chambre des conseillers, a fondé le parti le 1er avril 2019, avec l'intention de présenter plusieurs candidats, dont lui-même, aux élections à la Chambre des conseillers de cette année[3]. Le 10 avril, Yamamoto a tenu une conférence de presse et annoncé le programme du parti[4].

Élection de la Chambre des conseillers en 2019[modifier | modifier le code]

Le parti a présenté plusieurs candidats aux élections de la Chambre des conseillers en 2019. Bien que Yamamoto n'ait pas réussi à conserver sa place, le parti a dépassé le seuil des 2% requis pour remporter un siège. Yasuhiko Funago et Eiko Kimura, deux personnes lourdement handicapées, ont remporté deux sièges à la représentation proportionnelle[5]. Parmi les autres candidats figuraient Ayumi Yasutomi, professeur d'université, et l'ancien représentant adjoint de l'association des parents de victimes d'enlèvements de citoyens japonais par la Corée du Nord, Toru Hasuike.

Idées politiques[modifier | modifier le code]

Lors d'une conférence de presse tenue peu de temps après la fondation du parti, Yamamoto a annoncé que son parti ferait pression pour l'abolition de la taxe à la consommation, et pour " l'introduction progressive" d'un impôt sur les sociétés et qu'il augmenterait les emprunts sur obligations de l’État[6]. En outre, il a déclaré que le parti était opposé au déménagement de la base américaine de Futenma et favorable à l'interdiction totale de l'énergie nucléaire, à l'application d'un salaire minimum de 1 500 ¥, à des lois protégeant les droits des animaux et à l'augmentation des services sociaux[7].

Le parti a aussi annoncé qu'il souhaitait annuler ou abolir bon nombre des lois révisées ou adoptées par le Premier ministre Shinzō Abe, notamment la loi préventive antiterroriste, la loi sur les secrets d'État et la législation militaire de 2015 .

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Mr. Taro Yamamoto "Reiwa Shinsen-gumi" justified "people in this country, a guardian, welcome to me" » (consulté le 26 avril 2019)
  2. (ja) れいわ新選組」山本太郎氏が立ち上げ 野党結集が狙い", 朝日新聞デジタル (11 avril 2019).
  3. « Mr. Taro Yamamoto "Reiwa Shinsen-gumi" justified "people in this country, a guardian, welcome to me" » (consulté le 26 avril 2019)
  4. (ja) « 山本太郎・参院議員が新党『れいわ新選組』を結党 消費税廃止を公約に »,‎ (consulté le 23 juillet 2019)
  5. « Reiwa Shinsengumi makes splash in Japanese election debut, giving voice to people with disabilities », (consulté le 23 juillet 2019)
  6. (ja) « れいわ旋風で読めぬ「ステルス票」与野党は戦々恐々 »,‎ (consulté le 23 juillet 2019)
  7. « Reiwa Shinsengumi - Policies » (consulté le 23 juillet 2019)