Reinier van Persijn

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Reinier Van Persijn)
Aller à : navigation, rechercher
Reinier van Persijn
Naissance
Décès
Nationalité
néerlandaise Drapeau des Pays-Bas
Activité
Maîtres
Élèves

Reinier van Persijn ou van Persyn (Alkmaar, vers 1614[1] - Gouda, 23 novembre 1668) est un graveur et dessinateur néerlandais.

Biographie[modifier | modifier le code]

Reinier van Persijn fit son apprentissage auprès de Cornelis Bloemaert et Theodor Matham. Il était encore tout jeune lorsqu’il partit pour Rome, où il fit partie des Bentvueghels, qui lui donnèrent le surnom de « Narcissis » (« Narcisse »).

Avant 1642 déjà, il s’établit à Gouda, où il épousa la même année Elisabeth Dirks Van Raemburgh. De 1642 à 1644, il vécut à Amsterdam, avant de revenir à Gouda en 1645, où il devait rester jusqu’à sa mort, à l'exception d'un bref second voyage à Rome en 1646. Après le décès de sa première femme, il se remaria avec Maria Crabeth, qui était la fille de Wouter Crabeth, tout comme lui ancien membre des Bentvueghels à Rome.

Selon l’historien de Gouda Ignatius Walvis, van Persijn aurait eu comme élève le peintre Aert Van Waes, à qui il aurait appris la gravure.

Pour l’anecdote, il existe depuis 1903 à Gouda une rue qui porte son nom, la Van Persijnstraat.

Œuvre[modifier | modifier le code]

Notamment le musée Catharina Gasthuis de Gouda possède une large collection d’estampes de van Persijn.

  • Homme portant du gibier - mois de novembre, burin, gravure de van Persijn, dessin de Matham, d'après Sandrart, 34,8 x 24,5 cm, entre 1641 et 1660 (Musée Plantin-Moretus, Cabinet des Estampes, Anvers).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. D’après le Rijksbureau voor Kunsthistorische Documentatie, entre 1613 et 1615.

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (nl) Ignatius Walvis, Beschryving der stad Gouda, Leiden, 1713, p. 335 (ISBN 90-6103-002-1)
  • (nl) J. Schouten, Goudse schilderkunst in de tweede helft van de zestiende en de eerste helft van de zeventiende eeuw, Gouda, 1972.
  • Nicolaas Scheltema, « Drie Goudsche graveurs - Reynier van Perseyn, Hendrick Bary en Aert van Waes », in Archief Nederlandsche Kunstgeschiedenis 6 (1884/87), p. 61-70.
  • « Vieze vrouwen en beroemde mannen : Prenten van twee Goudse plaatsnijders uit de zeventiende eeuw - Hendrik Bary en Reinier Persijn », in Stedelijke Musea Gouda, année 15, n° 3 (1984).

Liens externes[modifier | modifier le code]