Reinhold de Rosen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Reinhold de Rosen
Reinhold von Rosen.png
Reinhold von Rosen (1605-1667) dans Theatrum Europaeum
Biographie
Naissance
Décès
Activités
Autres informations
Grade militaire
Conflit

Le lieutenant-général Reinhold de Rosen de Gross-Ropp (Reinhold von Rosen, 1604-1667) commandait des troupes weimariennes au service de la France sous le règne de Louis XIV.

Biographie[modifier | modifier le code]

D'origine livonienne, fils du baron Otto von Rosen, seigneur de Gross-Roop, et de Katharina von Klebeck, il est aussi l'oncle et le beau-père de Conrad de Rosen.

Après avoir été au service du roi Gustave Adolphe de Suède et s'être distingué à la bataille de Lützen, il sert le duc Bernard de Saxe-Weimar.

Le 17. Juli 1635 il pouvait eviter, que la ville protestante de Deux-Ponts soi envahi par le general emperique-catholique Matthias Gallas.

Fait prisonnier par Turenne en 1647, il est libéré l'année d'après et fait lieutenant général.

Après avoir acquis la seigneurie de Bollwiller (1649), celle du Herrenstein ainsi que ses dépendances à la Ville de Strasbourg (1651), et bien qu'ayant fait rénover le château du Herrenstein, il en fit construire un à Dettwiller (il sera incendié par Montecuculli en 1670). Ce château était entouré de vergers, d'un parc et d'un jardin, protégés par un mur d'enceinte flanqué de tourelles dont certaines existent toujours.

L'aménagement des terres ainsi que la liberté qu'il laissa aux habitants de garder leur religion lui valurent le surnom der gute Rosen (le bon Rosen). Rosen contribué de manière significative à gagner la bataille de Rethel [1].

En 1652, il est fait commandant en chef de la Haute et Basse Alsace.

Afin de participer au repeuplement de l'Alsace décidé par le roi après la Guerre de Trente Ans, Reinhold de Rosen fonde en 1664 le village de Rosenwiller qu'il peuple avec des émigrants suisses. Il permet aux Réformés de Rosenwiller non seulement de conserver leur religion, mais aussi de bâtir un temple.

Il décède de la gangrène le 8 ou le 18 octobre 1667 à Dettwiller des suites d'une opération bénigne  il est enseveli dans le caveau familial sous le chœur de l'église du village. Le tombeau sera ouvert en 1862 à cause de travaux, mais la pierre sépulcrale, déposée maintenant dans le clocher de l'église, est toujours visible.

Reception[modifier | modifier le code]

Pour ses merites en defendant la ville de Deux-Ponts, elle a nommé une rue au centre "Von-Rosen-Straße".

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

  • Gerber P. ; Herrenstein avec Dettwiller et Dossenheim - Histoire de la Seigneurie de Herrenstein et remarques sur son château ; Pays d'Alsace ; 1975 ; cahiers 91-92.
  • Gerber P. ; La famille de Rosen en Alsace et en Franche-Comté ; Pays d'Alsace ; 1978 ; cahier 103.
  • Club Patrimoine ; Dettwiller Rosenwiller : Bachknippe Gèscht un Hit - Tome 1 ; Mémoire de vies ; 2006 ; (ISBN 2-84488-083-5)

Notes et références[modifier | modifier le code]