Reinhold Mitterlehner

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Reinhold Mitterlehner
Illustration.
Reinhold Mitterlehner en mars 2016.
Fonctions
Chancelier fédéral d'Autriche
(intérim)

(8 jours)
Président fédéral Heinz Fischer
Gouvernement Faymann II
Législature XXVe
Coalition SPÖ-ÖVP
Prédécesseur Werner Faymann
Successeur Christian Kern
Président fédéral du
Parti populaire autrichien

(2 ans, 6 mois et 2 jours)
Prédécesseur Michael Spindelegger
Successeur Werner Amon (intérim)
Sebastian Kurz
Vice-chancelier autrichien

(2 ans, 8 mois et 14 jours)
Chancelier Werner Faymann
Lui-même (intérim)
Christian Kern
Gouvernement Faymann II
Kern
Prédécesseur Michael Spindelegger
Successeur Wolfgang Brandstetter
Ministre fédéral de la Science, de la Recherche et de l'Économie

(3 ans et 5 mois)
Chancelier Werner Faymann
Lui-même (intérim)
Christian Kern
Gouvernement Faymann II
Kern
Prédécesseur Karlheinz Töchterle (Science)
Lui-même (Économie)
Successeur Harald Mahrer
Ministre fédéral de l'Économie, de la Famille
et de la Jeunesse

(5 ans et 14 jours)
Chancelier Werner Faymann
Gouvernement Faymann I
Prédécesseur Martin Bartenstein (Économie)
Andrea Kdolsky (Famille)
Successeur Lui-même (Économie)
Sophie Karmasin (Famille)
Biographie
Date de naissance (62 ans)
Lieu de naissance Helfenberg (Autriche)
Nationalité autrichienne
Parti politique ÖVP
Diplômé de université de Linz
université de Fribourg

Reinhold Mitterlehner
Ministres fédéraux de l'Économie d'Autriche
Chanceliers d'Autriche

Reinhold Mitterlehner, né le à Helfenberg, est un homme d'État autrichien, membre du Parti populaire autrichien (ÖVP). Il est ministre fédéral de l'Économie de 2008 à 2017 et vice-chancelier de 2014 à 2017. En mai 2016, il assume les fonctions de chancelier par intérim, à la suite de la démission de Werner Faymann.

Biographie[modifier | modifier le code]

Formation[modifier | modifier le code]

Après avoir achevé ses études secondaires à Rohrbach, où il obtient son Matura en 1974, il intègre l'université de Linz, où il suit des études supérieures de droit et passe avec succès son doctorat en 1980. Dix ans plus tard, il effectue un an de formation post-universitaire à la gestion associative à l'université de Fribourg-en-Brisgau.

Carrière[modifier | modifier le code]

Employé de la Chambre économique du Land de Haute-Autriche de 1982 à 1990, au sein de laquelle il termine son parcours en tant que directeur du département du marketing, il devient en 1990 secrétaire général de la Fédération économique autrichienne (ÖWB), puis secrétaire général adjoint de la Chambre économique fédérale autrichienne en .

Vie politique[modifier | modifier le code]

Les débuts[modifier | modifier le code]

À la suite de son mandat de conseiller municipal à Ahorn, entre 1991 et 1997, il entre au Conseil national, comme député, le . Il y prend un an plus tard la présidence de la commission parlementaire de l'Économie et de l'Industrie.

Ministre fédéral[modifier | modifier le code]

Le , Reinhold Mitterlehner est nommé ministre fédéral de l'Économie, de la Famille et de la Jeunesse dans le gouvernement de grande coalition du chancelier social-démocrate Werner Faymann. Il est reconduit dans le second gouvernement Faymann.

Vice-chancelier[modifier | modifier le code]

À la suite de la démission de Michael Spindelegger, il prend la succession de celui-ci au poste de vice-chancelier le . Le 8 novembre suivant, il est élu par 99,1 % des voix à la présidence de l'ÖVP, où il remplace là aussi Spindelegger.

Chancelier par intérim[modifier | modifier le code]

Après la démission de Werner Faymann le , il se voit confier par intérim la direction du gouvernement fédéral[1]. Il exerce la fonction jusqu'à l'investiture de Christian Kern le suivant.

Démission[modifier | modifier le code]

Imitant Josef Pröll en puis Michael Spindelegger en , il annonce le qu'il renonce à la présidence de l'ÖVP et ses fonctions gouvernementales. Il tire ainsi les conséquences de mois de dissensions internes et de critiques contre son leadership de la part des dirigeants régionaux et des figures du Parti populaire, laissant le champ libre au ministre fédéral des Affaires étrangères Sebastian Kurz, âgé de 30 ans et partisan d'une droitisation de la ligne de l'ÖVP. Son départ du gouvernement fédéral est officialisé le [2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]